Fin des discussions entre la Corée du Nord et la Suède

18 Mars, 2018, 01:39 | Auteur: Aubrey Nash
  • Pourparlers avec la Corée du Nord: Ça va très bien se passer

Le 9 mars, le président américain Donald Trump s'est déclaré prêt à rencontrer Kim Jong-un d'ici au mois de mai en réponse à l'offre du leader nord-coréen d'organiser un sommet historique et inédit entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. "On ne doit pas faire preuve de naïveté et croire que c'est la Suède qui réglera tous les problèmes".

Les autorités suédoises ont annoncé que ces consultations, qui devaient s'achever vendredi soir, se poursuivraient samedi. "Elles continueront samedi", a indiqué à l'AFP le porte-parole de Mme Wallström, Pezhman Fivrin.

La presse suédoise rapporte qu'une délégation nord-coréenne dirigée par le ministre adjoint des Affaires étrangères Han Song-ryol a visité Stockholm à la fin du mois de janvier, ce qui a permis une brève rencontre avec le premier ministre Stefan Lofven et la ministre Wallstrom.

D'après Stockholm, M. Ri - qui était en poste à l'ambassade nord-coréenne à Stockholm entre 1985 et 1988 - et ses interlocuteurs doivent évoquer la dénucléarisation de la péninsule coréenne et un possible sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong Un.

"Les ministres des Affaires étrangères ont discuté des opportunités et des difficultés pour que les efforts diplomatiques qui se poursuivent parviennent à une solution pacifique au conflit", indique un communiqué du ministère suédois des Affaires étrangères. Il rencontrera jeudi ou vendredi Margot Wallstrom dans un endroit qui n'a pas été dévoilé, a mentionné le ministère des Affaires étrangères de la Suède.

La Suède conduit cette médiation en sa qualité de "puissance protectrice" des Etats-Unis, du Canada et de l'Australie dont elle représente les intérêts à Pyongyang.

Le ministre Ri compte parmi les diplomates nord-coréens les plus chevronnés. La Suède est l'un des pays considérés comme pouvant accueillir un éventuel sommet entre Trump et Kim. La Corée du sud et les Etats-Unis estiment qu'en en suivant "le bon chemin", la Corée du nord aura " un avenir meilleur" vers sa dénucléarisation. D'ailleurs, la Corée du nord ne s'est toujours pas exprimée.

Recommande: