Confiante dans l'économie, la BCE s'inquiète du protectionnisme

09 Mars, 2018, 01:49 | Auteur: Aubrey Nash
  • Marché: Draghi et Trump rassurent les actions prospèrent

La cote parisienne a ouvert à l'équilibre avant de s'apprécier plus franchement une fois connues les conclusions de l'institution de Francfort.

Il pourrait aussi indiquer que la BCE a commencé la révision de son pilotage des anticipations ("forward guidance") en vue de mettre davantage l'accent sur l'ensemble des outils de politique monétaire à sa disposition, et plus seulement sur les rachats d'actifs.

La BCE a très légèrement modifié jeudi ses prévisions de croissance et d'inflation mais a confirmé s'attendre à ce que la hausse des prix ne s'accélère que très progressivement au cours des prochaines années, sans atteindre son objectif.

"Si (la BCE) a abandonné la formulation clé de son biais accommodant, elle continue de dire que le rythme actuel des achats de 30 milliards d'euros par mois devrait être maintenu 'jusque fin septembre 2018, ou au-delà si nécessaire', une précision importante qui suggère qu'ils ne seront pas arrêtés brutalement à l'automne", dit Neil Wilson.

Marché: Draghi et Trump rassurent les actions prospèrent
Confiante dans l'économie, la BCE s'inquiète du protectionnisme

Les conditions économiques plaident en effet en faveur d'une politique monétaire moins accommodante. De son côté, Donald Trump a nettement adouci son discours jeudi, promettant la coopération avec les "vrais amis" des Etats-Unis dans l'imposition de taxes à l'importation sur l'acier et l'aluminium.

"Depuis hier après-midi, le marché croit à une volonté d'apaisement dans les tensions commerciales, avec des tensions qui ne dégénèreront pas en guerre véritable", analyse M. Larrouturou. JCDecaux reculait de 2,98% à 30 euros, pénalisé par un bénéfice net en baisse de 13,8% pour 2017.

Vers 07H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro valait 1,2397 dollar, contre 1,2411 dollar mercredi vers 22H00 GMT. Par ailleurs, Sanofi et Evotec ont annoncé jeudi des "négociations exclusives" pour réunir leur recherche-développement dans les maladies infectieuses. Nexans bénéficiait (+5,54% à 45,37 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "surpondérer" par JPMorgan. Le groupe a enregistré en février une hausse de 4,4% du nombre de passagers transportés malgré des épisodes neigeux qui ont perturbé le trafic, et une grève.

Recommande: