"Le référendum, ça ne peut pas marcher", selon Sarkozy — Révision constitutionnelle

07 Mars, 2018, 09:19 | Auteur: Lynn Cook
  • Rendez-vous tous azimuts à Matignon pour réformer la Constitution

Nicolas Sarkozy était présent ce mardi un peu avant 17h au Sénat, dans le cadre d'une réunion portant sur la réforme constitutionnelle à laquelle étaient conviés tous les sénateurs.

Sur les images partagées par le sénateur LR René-Paul Savary, on peut voir aux côtés de Nicolas Sarkozy le socialiste Jack Lang, dont la voix avait contribué à l'adoption de la précédente réforme. "C'est une affaire d'Histoire, pas de politique partisane", juge l'ancien président de la République".

"On parlait de l'omniprésident". Lors d'un discours au Sénat, à huis clos, devant le groupe de travail sur la révision constitutionnelle, l'ancien chef de l'Etat en a profité pour faire la leçon au gouvernement et à Emmanuel Macron, comme le raconte le site de Public Sénat. Réduction d'un quart à un tiers du nombre de parlementaires, pas plus de trois mandats identiques dans le temps (hors les communes de moins de 3.500 habitants), 10 à 25% de proportionnelle aux législatives sont projetés, 32 mesures au total, selon des sources dans la majorité.

C'est notamment le cas sur la réforme de la SNCF.

Revoilà Nicolas Sarkozy dans un haut lieu du pouvoir.

L'ancien président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer (LR), est allé dans le même devant le groupe de travail, jugeant "l'introduction, au niveau constitutionnel, de dispositions contraignantes quant au mode de scrutin législatif extrêmement dangereuse", selon son intervention transmise à la presse.

Recommande: