Un nourrisson incinéré à la place d'un autre — Marseille

05 Mars, 2018, 15:09 | Auteur: Lynn Cook
  • L'hôpital de la Timone à Marseille

Alors que les deux familles vivaient déjà un moment assez dur, endeuillées par la perte d'un nourrisson, l'hôpital de la Timone à Marseille a commis une grave erreur.

Après s'être recueillie pendant une heure sur le cercueil de son enfant, la jeune mère de famille a repris la route vers l'hôpital de la Conception à Marseille pour être aux côtés de son autre petite fille.

Après cette terrible annonce, le couple, qui a perdu son enfant de huit mois le 24 février des suites d'une pathologie cardiaque, a décidé de porter plainte pour "atteinte à l'intégrité d'un cadavre".

Alors que le couple s'apprêtait, mercredi, à enterrer au cimetière leur fils prénommé Moïse, des responsables de l'hôpital les ont informés que le corps avait par erreur été incinéré le matin même, a raconté leur avocat Me Prosper Abega.

Selon les informations d' Europe 1, le directeur de l'hôpital de la Timone a expliqué " qu'un échange de corps (avait) eu lieu entre leur enfant et un autre enfant au sein des locaux de la chambre mortuaire de l'hôpital ". "L " incinération est inconcevable pour eux.

Leur avocat, Me Abega, a souligné que cette affaire est vécue comme "une seconde mort" pour les parents.

Le directeur de la Timone n'est pas resté les bras croisés à la suite de ce fait divers. Une enquête administrative a été ordonnée afin de déterminer les circonstances de ce malheureux événement. Un grand prématuré âgé de seulement cinq jours devait être incinéré, tout comme un autre bébé né il y a plus de deux mois. Elle révèle ensuite " une défaillance dans l'application des protocoles d'identitovigilance [système de surveillance et de prévention des risques d'erreur d'identification du patient, ndlr] par les différentes personnes en charge des procédures de vérification ".

Recommande: