Suisse : la suppression de la redevance audiovisuelle rejetée à 71,6%

05 Mars, 2018, 14:08 | Auteur: Lynn Cook
  • La tour de la Radio Television Suisse à Genève

Un "oui" à cette initiative référendaire, intitulée "No Billag" -du nom de la société chargée de recouvrir la redevance audiovisuelle, aurait signifié de fait la fin de la Société Suisse de radiodiffusion et de télévision. Interrogés par référendum sur la suppression de la redevance audiovisuelle, les 26 cantons et demi-cantons suisses ont tout bonnement balayé cette initiative populaire, selon les résultats définitifs publiés par l'agence de presse suisse ATS. Les Suisses ont largement rejeté cette proposition très controversée lors d'une votation ce dimanche. La marge d'erreur est de 3%.

La redevance, d'un montant de 451francs suisses (392 euros), est l'une des plus élevées d'Europe. Son affrontement avec les médias privés et une partie du monde politique va se poursuivre ces prochains mois, cela ne fait aucun doute. Elle sera en revanche désormais payée par tous, même ceux qui n'ont pas de poste de télévision ou de radio.

Sans surprise, les Suisses ont aussi voté "oui", à 84,1%, au maintien de la TVA et de l'impôt fédéral direct, qui sont les deux principales sources de recettes de la Confédération.

Autre critique: "Les privilèges accordés par l'Etat à la SSR (le groupe public propriétaire de la RTS) font d'elle une entreprise quasi-monopolistique qui possède de bien meilleures armes que la concurrence". Diffusant dans les quatre langues officielles (allemand, français, italien et romanche) et employant environ 6.000 personnes, la SSR avait menacé d'arrêter rapidement ses activités si les votants choisiraient la supression de cette redevance.

La SSR (ici le plateau de la RTS pour la journée électorale d'hier) doit aussi se remettre en question. Les refus les plus forts sont essentiellement venus de Suisse romande: le canton de Neuchâtel a rejeté cette initiative par 78,3%, suivi du Jura (78,1%), de Fribourg (77,6%) et des Grisons (77,2%).

Recommande: