Un rappeur écrit une chanson en hommage qui devient virale — Maëlys

22 Février, 2018, 01:11 | Auteur: Lynn Cook
  • Affaire Maëlys Lelandais doit être entendu ce jeudi... sauf contre-indication médicale

En trois quart d'heure, Mone Lakame a réussi à poser sur le papier les mots qui l'avaient hanté toute la nuit. Ce père de famille affirme qu'il a vécu cette histoire comme chaque Français depuis de nombreux mois, au jour le jour, minute par minute.

Mercredi 14 février: Nordahl Lelandais avoue enfin avoir tué la petite Maëlys, et indique aux autorités où il a déposé son corps.

Mone Lakame, un rappeur d'origine grenobloise qui habite désormais à Marseille, papa d'un petit garçon, a été touché par la fin tragique de Maëlys et la douleur de ses proches. "Je ne sais pas trop chanter, mais ça vient du plus profond de mon âme, car ce qu'il lui est arrivé, peut arriver à chacun de nous". "J'avais l'impression d'avoir perdu quelqu'un de ma famille" Au micro de France Bleu, Mone Lakam se défend de toute démarche opportuniste qui trahirait la mémoire de la fillette.

Le rappeur se dit dépassé par le succès de la chanson, qui a été écoutée plus de 300.000 fois. Publiée sur Facebook, la vidéo a récolté plus de 260 000 vues en cinq jours.

Jennifer Cleyet-Marrel, la mère de Maëlys, Sévrine, sa tante, et d'autres membres de la famille ont partagé la chanson sur leurs comptes Facebook. Selon ce cousin, ce genre d'initiative apporte beaucoup de réconfort à la famille dans le deuil.

Recommande: