Un sympathisant d'extrême-droite tire sur des migrants — Italie

04 Février, 2018, 00:48 | Auteur: Lynn Cook
  • Des panneaux sans équivoque à Punta Canna – La Stampa

La fusillade a fait six blessés, dont quatre graves, selon les médias, qui évoquent plusieurs personnes " de couleur " parmi les victimes.

Un homme soupçonné d'être l'auteur de tirs perpétrés à partir d'une voiture à Macerata, dans le centre de l'Italie, a été arrêté ce samedi par la police. Le maire de la ville a invité la population à rester chez elle dans la matinée, indiquant que les transports publics étaient arrêtés et les enfants confinés dans les écoles. Il portait une écharpe tricolore sur l'épaule et a fait un salut fasciste après être sorti de son véhicule, ont raconté les médias italiens.

Âgé de 28 ans, Luca Traini est un militant de la Ligue du Nord.

Il y a deux jours, un fait divers impliquant un demandeur d'asile Nigérian de 29 ans et une jeune italienne de 18 ans sur fond de trafic de stupéfiants avait défrayé la chronique dans la ville.

VIDÉO | Une fusillade a eu lieu ce 3 février à Macerata, dans le centre de l'Italie. La jeune femme assassinée s'était échappée lundi d'un centre de désintoxication situé précisément à Corridonia, la commune où le tireur présumé s'était présenté à des élections. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Pour l'instant, aucun lien n'a été fait entre ces deux affaires.

Recommande: