Vendin-le-Vieil : le transfèrement de Salah Abdeslam retardé, voire annulé ?

03 Février, 2018, 01:59 | Auteur: Lynn Cook
  • La salle d'audience où sera jugé Salah Abdeslam

Contrairement à une information erronée qui a circulé, le procès de Salah Abdeslam, terroriste impliqué dans les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, aura lieu le 5 février au Palais de justice à Bruxelles, a confirmé le parquet fédéral belge jeudi dans un communiqué de presse.

Sa défense. Contre toute attente, Salah Abdeslam qui avait renoncé à être défendu en octobre 2016 et s'était, depuis le début, muré dans son silence, a fait part de sa volonté d'être présent à son procès et d'y être assisté d'un avocat.

Au point que son avocat, le pénaliste belge Sven Mary avait fini par jeter l'éponge en déplorant cette attitude. Leurs arrestations ont, selon les enquêteurs, précipité le passage à l'acte du reste de la cellule: le 22 mars, l'aéroport de Zaventem et le métro bruxellois sont pris pour cible.

Le procès qui s'ouvrira lundi matin devant la 90e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles fera l'objet d'importantes mesures de sécurité.

Des aménagements ont été effectués pour pouvoir accueillir le terroriste présumé. "La religion est tout ce qui compte pour lui", confiait-il.

Dans la prison située à 130 km de Bruxelles, toutes les pièces auxquelles il aura accès (deux cellules, une salle de sport avec rameur, un parloir) seront sous vidéo-surveillance, dans des conditions d'isolement identiques à celle de Fleury-Mérogis.

Le détenu radicalisé auteur de l'agression qui a déclenché un large mouvement de contestation des gardiens de prison français, le 11 janvier dernier à Vendin, a été transféré.

La justice redoute notamment une tentative de suicide. Plus de cent policiers seront déployés à l'intérieur et autour du Palais de justice, gigantesque bâtiment du XXIe siècle et chantier permanent sur les hauteurs du centre-ville.

La présence policière et les mesures de sécurité seront pour l'occasion renforcées au palais de justice, les professions judicaires devant se soumettre, comme le public et les journalistes, au détecteur de métaux.

Recommande: