Kate Winslet regrette d'avoir travaillé avec "certains individus" — Violences sexuelles

01 Février, 2018, 00:32 | Auteur: Sue Barrett
  • Kate Winslet regrette d'avoir travaillé avec

Le temps est donc venu où la critique d'un film de Woody Allen ne peut à son tour être envisagée sans " appareillage " approprié.

Les polémiques s'enchaînent. La dernière en date concerne Woody Allen: accusé d'attouchements sexuels par sa fille adoptive, Dylan, blanchi par la justice, il subit une bronca relayée sur les réseaux sociaux. C'est lors de cette cérémonie, où elle recevait un prix d'honneur pour l'ensemble de sa carrière, la Britannique a pris la parole. "Il y a des réalisateurs, des producteurs et des hommes de pouvoir que l'on a célébré et applaudi pendant des décennies pour leur travail estimable".

Dans "Wonder Wheel", Woody Allen s'offre une nouvelle plongée nostalgique dans la période des années 30 à 50, qui ont servi de décors à tant de ses films.

Tout commence donc là, au début des années 50, dans ce vertigineux décor d'opérette. De la même manière, le jeu hors-norme et théâtral des acteurs - particulièrement Winslet et Belushi - participe de cette mise en abyme du spectacle, de ce parallèle tissé entre théâtre et cinéma, entre une scène et un plateau de tournage. Beaucoup s'y posent en justiciers, brandissant le glaive de la censure. D'autant que les deux femmes sont rivales: Ginny s'est éprise d'un maître-nageur (Justin Timberlake) qui la délaisse pour flirter avec Carolina. Mais l'arrivée inopinée de Carolina, la fille d'Humpty, qui est brouillée avec son père depuis qu'elle s'est mariée avec un gangster, cinq ans auparavant, va bousculer ce fragile équilibre. Une actrice qui, malgré tout, semble aujourd'hui regretter d'avoir tourné pour Woody Allen. Depuis quelques semaines, c'est tout l'inverse.

C'est finalement Scarlett Johansson qui a repris le rôle.

De structure très académique, ce long métrage vaut aussi pour sa forme, servie par la photographie éblouissante de Vittorio Storaro ("Apocalypse Now", "1900" ou "Dernier Tango à Paris"). Wonder Wheel est un film sur le désenchantement.

Le film est produit par Amazon Studios et est le premier distribué seul par le bras artistique du géant de la distribution en ligne.

Recommande: