L'opposant Odinga prête serment comme "président" malgré sa défaite — Kenya

31 Janvier, 2018, 06:42 | Auteur: Lynn Cook
  • Des partisans du chef de l'opposition kényane Raila Odinga célèbrent son auto-investiture comme

Les forces de l'ordre ont choisi, pour l'instant, d'éviter la confrontation.

Des milliers de sympathisants ont participé à l'investiture de leur "président". Affirmant que le scrutin ne pouvait être crédible, M. Odinga a boycotté le vote d'octobre.

Certaines chaînes de télévision ont toutefois défié l'interdiction et une des principales, Citizen TV, a rapporté en ligne mardi matin que ses transmissions avaient été coupées par l'autorité des communications. En 2017, 1,9 million de bébés sont nés dans le pays, soit 203000 naissances de moins que l'année précédente, selon les chiffres publiés par Rosstat sur son site officiel. Il avait soulevé la possibilité d'une arrestation de M. Odinga. Cela n'a pas empêché ceux-ci d'attendre environ six heures avant que Raila Odinga, l'opposant historique ne fasse son entrée pour l'investiture.

"Nous voulons organiser un évènement pacifique en total respect de la Constitution et de la loi", a affirmé un communiqué de la coalition d'opposition, la Nasa. Les autorités avaient averti qu'une telle investiture pourrait constituer à un acte de "trahison".

Par crainte de fraudes, Raila Odinga avait boycotté le nouveau scrutin organisé le 26 octobre dernier.

Un homme d'affaires en costume qui a demandé l'anoymat a expliqué à l'AFP que la cérémonie d'investiture avait une valeur symbolique.

Nairobi, Kenya, 30 janvier (Infosplusgabon) - Le leader de l'opposition kényane, Raila Odinga, a prêté serment ce mardi, comme président du Kenya et promis de mettre fin à la culture des élections truquées.

Le centre d'analyse International Crisis Group (ICG) s'est inquiété du "jeu dangereux" joué par MM.

Pour rappel, Uhurru Kenyatta, avait été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle dans le pays après l'invalidation de sa victoire le 1er Septembre 2017.

Recommande: