Plainte déposée pour "viol aggravé contre mineur" contre Pascal Cardonna — Jeremstargate

24 Janvier, 2018, 11:15 | Auteur: Sue Barrett
  • AFP                       Jeremstar une plainte pour

Le Jeremstargate continue et s'intensifie.

Depuis une semaine, le chroniqueur de télé-réalité et l'un de ses proches se retrouvent au coeur d'une polémique qui se déplace sur le terrain judiciaire. "J'ai reçu pas mal d'appels pour m'empêcher de porter plainte".

Pourquoi le jeune homme porte plainte?

"Ce n'était pas la première soirée chez lui". Jérémstar s'y décrit comme "moniteur de centre aéré avec un gosse de 16 ans et un rebeu avec une grosse brindille". Voir Jérémy en vrai?

Sous le choc, Annoir se mure dans le silence. Moins agréables en revanche, les avances "pressantes" de "Babybel". C'était 'waouh'." Et de poursuivre sur ces soirées où l'alcool coulait à flots et où Babybel se faisait de plus en plus insistant: "Il devenait très grossier. "Il [Pascal Cardonna, ndlr.] m'a dit que si je voulais revenir à ses soirées, il fallait passer dans son lit", assure le jeune homme. "Il me promettait en échange de m'aider dans la vie".

Interrogé par l'hebdomadaire, Annoir explique s'être rendu à des soirées organisées par Pascal Cardonna à son domicile. J'ai pris connaissance des témoignages. Pascal Cardona a dénoncé des propos " calomnieux et mensongers ". "Cette opération d'acharnement sans précédent est entre les mains de la justice, seule habilitée à rétablir les vérités".

Les deux hommes ont bien entendu porté-plainte en diffamation, et Jeremstar s'était déjà exprimé dans un long communiqué. Ce jeune homme a répété à plusieurs reprises qu'il souhaitait 'détruire Jeremstar'.

Réveillé en pleine sommeil par une fellation. C'est un opportuniste, il a ouvert un chaîne YouTube et un site qui s'appellent Netscoop sur lequel il diffuse des communiqués de presse fantaisistes. "C'est très simple, le 'Jeremstargate' n'existe pas, c'est un 'Cardonnagate!'".

Ce n'est que le 14 janvier 2018, après qu'un twitto choisit de divulguer des éléments sur Jérémy Gisclon et Pascal Cardonna, qu'il se décide lui aussi à rendre son histoire publique. "On était loin de soupçonner que dans une ville comme Nîmes ces choses-là peuvent se passer", a encore indiqué l'avocat. Pascal Cardonna n'est pas moi. Oui.

"Peut-être n'ai-je pas été assez clair sur ce point, mais je me désolidarise totalement de Pascal Cardonna".

Malgré la plainte qui le viserait, le blogueur reste confiant.

Auditionné il y a quelques jours par la police, Jeremstar est "ressorti en faisant pleinement confiance à la justice". Annoir raconte être allé à des soirées chez "Babybel", alias Pascal Cardonna, coordinateur numérique de France Bleu travaillant dans le sud de la France, lorsqu'il avait 15 ans.

Peiné et terriblement dépassé par les faits, le blogueur ajoute qu'il compte bien attaquer son "affabulateur obsessionnel" Annoir Sinnaour, pour "dénonciation calomnieuse et diffamation".

Recommande: