Harcèlement: le présentateur Charlie Rose licencié de CBS et PBS

22 Novembre, 2017, 01:09 | Auteur: Sue Barrett
  • Charlie Rose 75 ans est la dernière célébrité en date à chuter dans la foulée de l’affaire Weinstein

Seulement voilà, le Washington Post révèle, dans son édition datée du 20 novembre, les témoignages de huit femmes, toutes anciennes assistantes ou stagiaires jadis salariées de la société de production de Rose, faisant état d'agissements tout à fait déplacés de sa part. Le nom de Charlie Rose, une figure respectée du petit écran américain, vient ainsi s'ajouter à la liste des personnalités dénoncées pour harcèlement dans la foulée des révélations sur le producteur Harvey Weinstein et qui, après Hollywood, se sont étendues au monde de l'entreprise, des médias et de la politique. La journaliste de Vox Laura McGann raconte, par exemple, comment il lui a mis la main sur la cuisse et l'a embrassée de force, il y a cinq ans dans un bar. De quoi éclabousser la carrière de Charlie Rose, connu outre-atlantique pour sa matinale CBS This Morning et son magazine d'information 60 Minutes , sur la chaîne CBS. "J'ai toujours pensé que les sentiments étaient partagés mais je réalise aujourd'hui que je me trompais", avait-il déclaré. Il admet s'être "parfois comporté de manière dépourvue de sensibilité" et s'excuse pour son "comportement déplacé".

Un autre journaliste américain, le correspondant du New York Times à la Maison Blanche, Glenn Thrush, a été lui aussi été suspendu après avoir été la cible d'accusations similaires. Le présentateur télévisé a été écarté de ses émissions par ses employeurs.

La direction du New York Times a écarté provisoirement le journaliste dans "l'attente des conclusions de leur propre enquête". L'un des journalistes de télévision les plus respectés est à son tour mis en cause. Conyers aurait profité d'une procédure controversée du Congrès qui permet de solder, en toute discrétion et en interne, ce genre d'affaires.

Au milieu de cet océan de témoignages, qui font tomber les têtes les unes après les autres (Kevin Spacey, Louis CK...), un homme continue, lui, de passer entre les gouttes. Dedans, huit femmes (dont cinq sous couvert d'anonymat) l'accusent de harcèlement sexuel et d'exhibitionnisme, sur une longue période allant de 1990 à 2011. "Les Etats-Uniens ont voté pour lui en sachant ce qu'il était, le sujet ne serait donc plus pertinent", analyse sur Twitter le spécialiste des Etats-Unis Corentin Sellin. Dans le même temps, il a indiqué qu'il croit que toutes ces accusations sont vraies.

Recommande: