Vente sur Internet : Auchan s'associe au géant Alibaba pour viser la Chine

21 Novembre, 2017, 00:25 | Auteur: Lynn Cook
  • Le géant chinois noue un partenariat avec la filiale chinoise de Auchan afin de renforcer les liens entre commerce en ligne et commerce physique

"Les magasins physiques sont incontournables dans le parcours de courses des consommateurs". Après le rachat aux États-Unis des supermarchés Whole foods par Amazon, pour la bagatelle de 11,5 milliards d'euros, c'est cette fois de Chine qu'arrive une nouvelle alliance.

La coentreprise née en 2000 sous l'impulsion du distributeur français Auchan et du conglomérat taïwanais Ruentex accueille à son capital le groupe Alibaba.

"Cette alliance permet d'associer le meilleur du commerce physique avec le meilleur du commerce digital dans une ambition commune de devenir le leader en Chine du commerce ´´phygital´´ ", explique aux " Echos " Wilhelm Hubner, CEO d'Auchan Retail.

La filiale chinoise d'Auchan, Sun Art, se présente comme le leader de la distribution alimentaire physique en Chine, misant notamment sur les produits alimentaires frais et les articles importés.

Il veut aussi "révolutionner" sa façon de faire du commerce en le personnalisant grâce aux bases de données des clients d'Alibaba, a précisé le responsable d'Auchan Retail.

L'"omnicanal", combinant digital et magasins, logistique et traitement de données, est au coeur de la stratégie des distributeurs mondiaux et ce rapprochement vise à offrir aux consommateurs chinois des services "sans couture" entre magasins et e-commerce. Auchan Retail, Ruentex et le géant du e-commerce Alibaba sont désormais partenaires dans Sun Art Group, et vont partager leurs expertises en matière de commerce physique, et de commerce en ligne. Auchan Retail renforce également sa participation au capital et monte à 36,18% des parts, alors que Ruentex voit sa participation diminuer à 4,67%.

Sous ses enseignes Auchan et RT-Mart, Sun Art exploite 490 magasins en Chine et emploie 140.000 employés, selon le communiqué. Il a investi près de 10 milliards de dollars en deux ans dans le " offline", entrant au capital du spécialiste de l'électroménager Suning, des centres commerciaux Intime ou encore du géant de la distribution Shanghai Bailian.

L'aspect financier du dossier repose sur l'entrée d'Alibaba Group dans Sun Art, avec un investissement d'environ 2,88 milliards de dollars. Son chiffre d'affaires a progressé de 2,2 % sur les neuf premiers mois de l'année (à 79 milliards de yuans, soit 10,1 milliards d'euros), bien loin des croissances à deux chiffres qui prévalaient il y a encore cinq ans, pour un bénéfice net de 2,5 milliards de yuans (320 millions d'euros), en hausse de 20 %. "D'un côté, c'est vraiment nécessaire, mais de l'autre, ils se retrouvent face à de nombreux défis qu'ils n'ont jamais connus auparavant".

Recommande: