L'Etat vend les actions acquises en 2015 — Renault

03 Novembre, 2017, 03:06 | Auteur: Aubrey Nash
  • Marché: Renault L'Etat français cède 4,73% du capital revient à 15,01

L'Etat a cédé jeudi les actions Renault acquises il y a deux ans avec à la clé une plus-value de 55 millions d'euros.

La cession de 14 millions d'actions Renault, via l'Agence des participations de l'Etat (APE), est réalisé sous la forme d'un placement institutionnel avec construction accélérée d'un livre d'ordres, précise le ministère de l'Economie dans un communiqué. Au cours de clôture de l'action à 88,60€ cette cession représente 1 212,4 millions d'euros.

Le ministre des Finances, Bruno Le Maire, avait annoncé en juillet l'intention de l'Etat de céder pour 10 milliards d'euros qu'il détient dans les grandes entreprises françaises pour les injecter, en principe, dans un fonds destiné à financer l'innovation, promis par Emmanuel Macron pendant la campagne.

Sur les 14 millions d'action revendues, Renault s'est engagé à en acheter 10% "qui seront ultérieurement proposés aux salariés et anciens salariés du groupe".

L'Etat avait acquis cette participation supplémentaire de 4,73% au capital de Renault pour s'assurer de disposer de droits de vote doubles à l'issue de l'assemblée générale du groupe fin avril 2015, où des actionnaires voulaient justement rejeter ces droits de vote doubles prévus par la loi Florange sur les investisseurs de long terme. La valeur du titre avait plongé dans le courant de l'année 2015, dans la foulée du scandale Volkswagen, empêchant l'Etat de revendre ses actions. Interrogé sur ce sujet le 6 octobre dernier lors de la présentation du plan stratégique de Renault, Carlos Ghosn avait souligné qu'une des raisons de cette situation était l'attentisme lié à la vente annoncée de ce bloc d'actions important détenu par l'Etat. Début septembre, l'Etat avait entamé ce programme en vendant pour 1,53 milliard d'euros 4,5% du capital de l'énergéticien Engie.

Recommande: