"Feu vert" pour préparer à 27 des discussions commerciales avec Londres — Brexit

21 Octobre, 2017, 00:45 | Auteur: Lynn Cook
  • Le sommet européen traitera de l’avenir de l’Union en s’inspirant des propositions qu’a faites le président de la Commission européennes Jean Claude Juncker, mais aussi d’une nouvelle feuille de route établie par le président

"Nous n'avons pas fait aujourd'hui la moitié du chemin".

Le président du Conseil européen Donald Tusk a déclaré mercredi ne pas s'attendre à une "percée" dans les négociations sur le Brexit lors du sommet européen de jeudi et vendredi à Bruxelles, malgré l'intervention prévue de Theresa May. C'est une priorité pour l'Union, selon Emmanuel Macron.

Si des avancées ont été réalisées sur les deux derniers points, la position britannique quant au respect de ses engagements financiers manque de clarté aux yeux des dirigeants européens.

Dans les négociations, les Britanniques sont aujourd'hui "loin du compte", a dit le président français, interrogé lors d'une conférence de presse sur l'éventuel désir de la Première ministre britannique d'aller au-delà des 20 milliards d'euros déjà évoqués. Le solde de tout compte que devra verser le Royaume-Uni pour honorer ses engagements financiers au sein de l'UE est officieusement évalué, côté européen, entre 60 et 100 milliards d'euros, selon les sources. Les trois dossiers en question sont le règlement financier du divorce, le sort des expatriés et les conséquences du Brexit pour l'Irlande.

Les 27 chefs d'Etat et de gouvernement européens ont estimé vendredi que les négociations sur le divorce avec le Royaume-Uni n'ont pour l'instant pas permis d'engranger de progrès suffisants pour entamer des discussions sur les relations futures.

Recommande: