Catalogne: "ils ont bafoué l'Etat démocratique" (Roi d'Espagne)

04 Octobre, 2017, 00:37 | Auteur: Lynn Cook

Le roi est revenu sur le référendum et a estimé que les indépendantistes ont bafoué l'Etat démocratique.

"Face à cette situation d'extrême gravité, c'est la responsabilité des pouvoirs légitimes de l'Etat de garantir l'ordre constitutionnel et le fonctionnement normal des institutions" a-t-il poursuivi.

Près de 300'000 personnes manifestaient mardi à Barcelone en marge d'une grève générale.

En fin de journée sur le Paseo de Gracia, dans le centre, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées au son des fanfares, des casseroles et de l'hymne nationaliste "L'estaca".

Les images des coups de matraque assénés par les policiers et les gardes civils dimanche ont fait le tour du monde. Des centaines de policiers ont même été contraints de quitter leur hôtel sous la pression des manifestants.

Ces cas de harcèlement ont poussé le ministre de l'Intérieur Juan Ignacio Zoido à accuser le gouvernement régional indépendantiste "d'inciter à la rébellion" dans la rue. "Il n'y a ni activité maritime ni terrestre", a expliqué à l'AFP une porte-parole du port de Barcelone, le troisième d'Espagne pour les marchandises, et l'un des plus importants d'Europe pour les croisières.

Depuis un certain temps, a-t-il rappelé, certaines autorités catalanes ont violé, de manière récurrente et délibérée, la Constitution et le Statut d'autonomie de la région, ajoutant qu'avec leurs décisions, elles ont enfreint de manière systématique les normes adoptées légalement et légitimement.

L'Ecosse, où une majorité d'électeurs se sont prononcés contre l'indépendance lors d'un référendum en 2014, a appelé l'UE ou les Nations unies à intervenir pour dénouer la crise.

Cependant, les sondages montrent que les Catalans sont divisés sur l'indépendance: 41,1 % pour et 49,4 % contre, d'après la dernière enquête d'opinion publique du gouvernement catalan publiée en juillet. La participation a été supérieure à 42 %, selon l'exécutif catalan.