La députée Caroline Fiat poursuivie par son attaché — La France Insoumise

26 Septembre, 2017, 02:19 | Auteur: Lynn Cook
  • Caroline Fiat a été élue en juin dernier députée de Meurthe-et-Moselle

Selon Le Républicain Lorrain, cet ancien attaché parlementaire a entamé une procédure contre la députée de la 6e circonscription Meurthe-et-Moselle.

Deux jours après sa manifestation contre la "casse du code du travail", la France Insoumise doit faire face à... une assignation aux conseils des prud'hommes de Nancy rapporte Le Républicain Lorrain. La raison? Il conteste l'arrêt brutal de son contrat de travail en plein milieu de l'été. Seulement rien n'y était renseigné, affirme son avocat, Me Thomas Hellenbrand: " Il n'y avait aucune information sur la rémunération, le temps de travail, le statut du salarié, le lieu de travail... Aujourd'hui, il dit n'avoir de plus jamais reçu son contrat en retour. Impossible pour lui de constater comment les cases ont été comblées. Concernant le contrat, la députée affirme avoir "envoyé ces documents vierges en demandant à (s) on équipe de donner leurs informations personnelles, numéro de Sécu, etc., afin de gagner du temps". Et d'ajouter "On s'est quand même assis autour d'une table pour discuter du contrat". Je n'étais pas du tout à l'aise avec ça, mais il fallait faire quelque chose. "Ça ne suffisait pas de tweeter mes commentaires Facebook", confie-t-elle. Ce qui rendrait donc son licenciement dépourvu de cause réelle et sérieuse.

"Cela tombe à un moment où on chercher à fragiliser les contrats de travail". "Ce n'est pas possible d'agir ainsi et de mépriser les règles du Code du travail", indique son avocat, pour qui "ce dossier est un bon exemple de ce qu'il ne faut pas faire". "Et donc pas à être employeur", ajoute la parlementaire de la France insoumise, pour qui son éphémère collaborateur "ne bossait pas".

"Je ne m'attendais pas à être députée".

Recommande: