La justice condamne le tirage au sort — APB

23 Septembre, 2017, 02:50 | Auteur: Lynn Cook
  • La justice condamne le tirage au sort — APB

Est-ce que cela veut dire que tous les étudiants recalés d'APB cette année ont désormais intérêt à saisir les tribunaux administratifs pour espérer eux aussi de pouvoir s'inscrire dans la filière de leur choix? Dans les jugements qu'a pu consulter Le Figaro, le tribunal administratif de Bordeaux relève en effet que "l'illégalité des dispositions de la circulaire du 24 avril 2017, au demeurant non-signée par le ministre de l'Education, [qui] ajoutent le critère de tirage au sort (...), est propre à créer un doute sérieux quant à la légalité de la décision du recteur de l'académie de Bordeaux" à refuser l'inscription de ces étudiants en 1ere année de licence.

Victoire pour trois étudiants de Bordeaux.

Trois étudiants, qui n'avait pas été tirés au sort pour intégrer la filière sportive STAPS à l'université de Bordeaux, ont gagné une première partie de leur combat. Mais le jugement de ce jeudi 21 septembre est une première depuis la circulaire d'avril 2017 et pourrait bien donner de l'espoir aux nombreux étudiants toujours sans affectation. Mais cette année, la circulaire, publiée en avril par le gouvernement, est remise en cause. Le Conseil d'Etat doit trancher dans les semaines à venir sur la légalité des tirages au sort dans certaines filières. De plus, comme le rappelle Emmanuel Roux, président de la commission juridique de la Conférence des présidents d'université, la date de dépôt du recours peut avoir son rôle à jouer dans la décision de la justice. "On est face à une formidable hypocrisie de la part de tout le monde".

Résultat? Le tribunal a ordonné "de faire procéder, à titre provisoire, à l'inscription [des trois étudiants] en première année de licence Staps [sciences et techniques des activités physiques et sportives] de l'université de Bordeaux, au titre de l'année universitaire 2017-2018 [.] et ce, dans un délai de huit jours à compter de la notification".

Cette crise portant sur l'admission des étudiants à l'université devrait cesser à la prochaine rentrée.

Manuel Tunon vient passer une demi heure en votre compagnie ce vendredi 22 septembre sur France Bleu Gironde pour en parler. La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, souhaite mettre fin au tirage au sort et organise une concertation sur l'entrée dans le premier cycle universitaire.

Recommande: