Voici qui sera concerné par la baisse en 2018 — Taxe d'habitation

14 Septembre, 2017, 01:10 | Auteur: Lynn Cook
  • Taxe d'habitation: qui sera exonér

Par exemple, pour une taxe d'habitation de 900 euros, le contribuable ne paierait plus que 600 en 2018, 300 en 2019, avant l'exonération totale en 2020. Mesure fiscale phare, sur le programme d'Emmanuel Macron, on connaît depuis aujourd'hui les règles.

Paiera, paiera pas? C'est la grande question qui taraude les ménages à propos de la taxe d'habitation.

Pour un couple avec un enfant, le plafond pour être exonéré de taxe d'habitation est de 49.000 euros de revenu fiscal de référence, soit environ 54.000 euros en revenu réel. En revanche, les conséquences seront notables dès l'année prochaine alors que "17 millions de ménages verront bien leur taxe d'habitation baisser de 30% en 2018". Si vous êtes célibataire et sans enfant, vous êtes concerné à condition de gagner moins de 30.000 euros par an (plus précisément si votre "revenu fiscal de référence", soit après la prise en compte de l'abattement fiscal de 10%, est inférieur à 27.000 euros). La mesure cible donc particulièrement les classes moyennes.

Taxe d'habitation: quels sont les plafonds d'exonération? Ainsi, une personne célibataire dont le revenu fiscal de référence est légèrement supérieur à 27 000 euros (jusqu'à 28 000 euros) et un couple dont le revenu fiscal de référence est légèrement supérieur à 43 000 euros (jusqu'à 45 000 euros) devraient pouvoir bénéficier de l'exonération. A la fin de ces trois ans, le gouvernement envisage de revoir le financement des collectivités locales, éventuellement par une partie de la CSG, a précisé le ministre. Puis il sera de 8.000 euros pour la demi-part suivante, et 6.000 euros par demi-part supplémentaire.

48 000 € pour un couple.

"Les plafonds ont été légèrement revus à la hausse par rapport à ce qui était initialement prévu, et il devrait donc y avoir un peu plus de ménages concernés", analyse Pierre Madec, chercheur à l'OFCE.