Jean-Dominique Giuliani: "Sur l'Europe, Emmanuel Macron a obtenu satisfaction de Juncker"

14 Septembre, 2017, 01:08 | Auteur: Lynn Cook
  • Jean-Claude Juncker

Ce sont les mots du Président français, empruntés à Nicolas Sarkozy...

"Je demande pour des raisons d'efficacité que le commissaire de l'Economie et des finances soit aussi le vice-président de l'Eurogroupe", a-t-il ajouté devant le Parlement européen. Des idées balayées par Jean-Claude Juncker, qui ne veut pas d'une Europe à "plusieurs vitesses", et entend harmoniser l'influence des 27 puissances. Créer de nouvelles institutions exige de changer les traités européens et, donc, d'obtenir l'accord de tous les pays membres. Nous n'avons pas besoin d'un budget à part de la zone euro.

Le "calendrier" du président de la Commission européenne, est "cohérent avec la feuille de route que le président de la République a annoncé vouloir présenter rapidement et construire avec nos partenaires d'ici la fin de l'année", a-t-on ajouté.

Pour répondre aux critiques évoquées par Emmanuel Macron de "manque de démocratie" au sein de l'UE, Jean-Claude Juncker a proposé de mettre en place un "président de l'Union européenne".

Mais si Jean-Claude Juncker s'est opposé au projet de l'Élysée d'un renforcement politique de la zone euro, il a cependant appuyé certaines propositions voulues par Emmanuel Macron. "L'efficacité européenne gagnerait en force si nous pouvions fusionner les présidences de la Commission européenne et du Conseil européen ", a estimé le Luxembourgeois". Dans le droit fil de son slogan de campagne d'une " Europe qui protège ", il avait réclamé que l'Union se dote de moyens de surveillance des investissements directs étrangers, spécialement chinois.

Recommande: