La Floride déjà sous le souffle de l'ouragan Irma

10 Septembre, 2017, 11:22 | Auteur: Lynn Cook
  • Les dégâts après le passage de l'ouragan Irma sur l'île de Saint-Martin le 7 septembre 2017

Le passage dévastateur d'Irma, resté trois jours en catégorie 5 avec des rafales à plus de 300 km/h, a laissé derrière lui au moins 18 morts sur les différentes îles frappées et un paysage de désolation, avant de poursuivre sa route vers Cuba et les États-Unis.

JOSE va passer à environ 100 km de Saint-Martin et Saint-Barthélemy samedi dans d'après-midi. On annonce des inondations de plus de 8 mètres.

Saint-Martin, Saint-Barthélemy, la République Dominicaine, Porto Rico... l'ouragan Irma a tout ravagé sur son passage en quelques heures.

- des averses se produiront dans l'après-midi et deviendront plus fréquentes ce soir et la nuit de samedi à dimanche.

Au cours des dernières 48 heures, plus de 1000 secouristes, militaires et renforts en tous genres sont arrivés à Saint-Martin.

Quatre personnes ont par ailleurs été tuées lors du passage de l'ouragan dans les Îles Vierges américaines et un hôpital a été gravement endommagé.

Irma se trouve actuellement dans les Antilles et se dirige droit sur Cuba, alors que les Bahamas et la Floride se préparent également à l'impact qui devrait intervenir ce dimanche 10 septembre 2017. L'ouragan a provoqué des vagues géantes, a entraîné des pluies diluviennes, en plus de tordre des arbres et de sectionner des lignes électriques.

L'élu a qualifié Irma d'"ouragan nucléaire", "parce qu'il est tellement puissant, si vaste", a-t-il dit sur CNN. Des vents violents, compris entre 150 et 200 km/h sont attendus. Le chef de l'agence américaine des situations d'urgence (FEMA), Brock Long, a assuré que l'ouragan Irma allait "être réellement destructeur", lorsqu'il toucherait les côtes de Floride.

La présidente du gouvernement de Camagüey, Isabel Gonzalez Cardenas, a de son côté confirmé des " dégâts importants " dans le nord et le centre de sa province.

A Cuba, plus d'un million de personnes ont été contraintes vendredi de quitter préventivement leur domicile, dans l'est et le centre de l'île. "Il n'est pas certain qu'il soit possible de survivre pour quiconque se trouve (ra) encore dans les Keys", a mis en garde Ed Rappoport, directeur du NHC. Des ordres d'évacuations obligatoires ont été émis pour les zones côtières de Floride et dans l'Etat de Géorgie.

L'état d'urgence déjà en vigueur en Floride, en Géorgie et en Caroline du Sud a notamment été étendu à la Virginie, plus au nord. Pour venir en aide aux autorités fédérales ou locales, l'US Navy a annoncé vendredi l'envoi depuis le port de Norfolk, en Virginie, d'un porte-avions, l'Abraham-Lincoln, de deux véhicules de débarquement amphibies et d'un destroyer. Ce pays avait déjà été meurtri par un terrible séisme qui a fait 61 morts vendredi sur sa façade Pacifique. La tempête ne génère plus des vents que de 70 km/h en moyenne, avec des rafales à 110 km/h.

Recommande: