Pyongyang soupçonné d'avoir effectué un nouveau tir de missile depuis un sous-marin

02 Août, 2017, 02:35 | Auteur: Lynn Cook
  • REUTERS KCNA Tir de missile balistique nord-coréen vidéo officielle

Cette évaluation, évoquée sous le sceau de l'anonymat, souligne la menace grandissante que représentent pour Washington les programmes nucléaires et balistiques de Pyongyang, menace qui pourrait inciter un peu plus l'administration Trump à agir.

Ce missile, le Hwasong-14 (d'après le mot coréen pour "Mars"), a atteint l'altitude de 3.724,9 km et a parcouru 998 km avant de plonger dans les eaux de la mer du Japon, selon KCNA.

Les Etats-Unis et a Corée du Sud sont déterminés à montrer leur unité contre Pyongyang.

Pyongyang a réussi deux lancements d'ICBM à quelques semaines d'intervalle.

Les deux hommes devraient discuter des moyens de contrecarrer les menaces nucléaires et balistiques de la Corée du Nord, de la révision des directives sur les missiles balistiques sud-coréens, du système de défense antimissile THAAD, ainsi que du déploiement régulier en Corée du Sud d'atouts militaires stratégiques américains.

À l'en croire, le tir aurait été effectué le 30 juillet depuis le port de Sinpo, en Corée du Nord.

L'un des responsables a noté que le missile de vendredi avait atteint une altitude supérieure, avait une portée et une puissance plus grandes que lors des tests antérieurs parce qu'il était doté de moteurs-fusée stabilisateurs, qui contrent les effets des vents et d'autres forces.

Pour rappel, CNN avait auparavant cité les renseignements américains évoquant des préparatifs pour un nouvel essai d'ICBM ou de missile de portée intermédiaire.

Recommande: