L'Assemblée interdit les emplois familiaux

30 Juillet, 2017, 01:28 | Auteur: Lynn Cook
  • Penelope Fillon et son mari François au meeting de ce dernier à la Villette au meeting de ce dernier dimanche 29 janvier 2017

La création d'un statut était réclamée par les syndicats des collaborateurs parlementaires par souci de "clarification" après l'affaire des emplois présumés fictifs de l'épouse de François Fillon et de deux de ses enfants comme collaborateurs parlementaires pendant la campagne présidentielle. Même si certains députés avaient exprimé des critiques sur l'interdiction pour les parlementaires.

Dès l'ouverture des discussions sur les deux textes prévoyant d'interdire ces emplois pour les ministres, les parlementaires et les élus locaux, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a fait observer que la "pratique, acceptée hier", "ne semble plus tolérable".

Lire la suite sur LeParisien.frLoi sur la moralisation de la vie publique: Bayrou prêt à "bousculer certaines habitudes " Vives tensions à l'Assemblée lors des débats pour la moralisation de la vie politiqueVives tensions à l'Assemblée lors des débats pour la moralisation de la vie politiqueEdouard Philippe en fait-il trop. peu?

La "perte de confiance envers les élus exige sans doute la radicalité", a jugé Annie Genevard (LR), regrettant néanmoins "une action médiatique qui a chauffé à blanc l'opinion". En s'interdisant l'emploi de proches, les députés l'ont apparemment écoutée. Ainsi, François-Michel Lambert, ex-écologiste devenu LREM comptant sa femme dans ses collaborateurs, a regretté une réforme "sous la pression des médias et de fantasmes sur la probité des élus ".

Mais c'est finalement surtout le curseur d'interdiction qui a fait débat.

Seront donc interdits les emplois familiaux "pour la famille proche" (conjoint, partenaire de Pacs, concubin, parents et enfants ainsi que ceux du conjoint, partenaire de Pacs ou concubin) sous peine de trois ans de prison et 45 000 euros d'amende.

Concernant l'emploi de toute autre personne du second cercle - c'est-à-dire ayant un "lien familial" (membre ou ancien membre de la famille) - une déclaration sera désormais obligatoire, comme dans le cas des emplois croisés (embauche d'un collaborateur de la famille d'un autre élu ou ministre). Julien Dive (LR) s'était ainsi demandé si les liens directs concerneraient jusqu'aux " amis Facebook ".

Recommande: