Emmanuel Macron annonce la création de hotspots "dès cet été" — Libye

28 Juillet, 2017, 00:23 | Auteur: Lynn Cook
  • Libye la France va créer

A l'issue d'une visite d'un centre d'hébergement de réfugiés à Orléans, Emmanuel Macron a précisé que "l'idée est d'ouvrir des hot spots en Libye afin d'éviter aux gens de prendre des risques fous alors qu'ils ne sont pas tous éligibles à l'asile". Les gens, on va aller les chercher. "Je compte le faire dès cet été" avec ou sans l'Europe, a-t-il ajouté.

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi, en 2011, la Libye est plongée dans le chaos et est devenue une plaque tournante des réseaux de passeurs et de trafiquants.

LIRE AUSSI Migrants économiques contre réfugiés: que vaut la distinction du gouvernement?

Ces derniers mois, plusieurs dirigeants de l'Union européenne (UE) ont appelé à la mise en place de "centres d'accueil" pour les migrants, en dehors de l'Union européenne.

Cette décision s'inscrit dans "la volonté du président Français, d'avoir un accueil qui soit digne pour ceux qui relèvent du droit d'asile (.) mais qu'à ce stade les conditions de sécurité ne sont pas réunies".

"Au-delà de la Libye, d'autres pays africains pourraient être concernés". " s'interroge l'association Human Rights Watch". Emmanuel Macron s'est par ailleurs engagé à une "réduction drastique " des délais de traitement des dossiers de demande d'asile, qui ne devraient plus excéder 6 mois. "Je ne veux plus, d'ici la fin de l'année, avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois ou perdus (.) Je veux partout des hébergements d'urgence", a affirmé Emmanuel Macron. C'est une question d'humanité et d'efficacité.

"Je veux partout, dès la première minute, un traitement administratif qui permette de déterminer si on peut aller vers une demande d'asile ou non, et derrière une vraie politique de reconduite aux frontières ", a souligné le président de la République, dans un discours fort sur le sort des migrants présents sur le sol français.

Recommande: