Explosion près de la maison d'un homme politique à Kaboul — Afghanistan

25 Juillet, 2017, 00:14 | Auteur: Lynn Cook
  • Attaque à la voiture piégée le 31 mai 2017 à Kaboul en Afghanistan

Ces derniers ont revendiqué lundi un attentat en plein Kaboul qui a fait 26 morts et 41 blessés dans un quartier chiite de la capitale, selon un dernier bilan annoncé par la présidence afghane.

"Vingt-quatre personnes ont été tuées et 42 blessées dans l'attentat de ce matin à Kaboul". Il y affirment avoir "visé un bus transportant des membres des services de renseignements et fait 37 morts". D'après l'agence de presse Pajhwok, l'attaque a été revendiquée par les Taliban.

L'explosion s'est produite près du domicile Mohammad Mohaqiq, chef adjoint de l'exécutif, dans un quartier où vivent de nombreux Hazaras, une minorité chiite, mais on ignore quelle était la cible.

"La voiture a explosé devant le premier point de contrôle de la résidence de M. Moqaqeq, faisant des morts et des blessés parmi les gardes et les civils". Longtemps discriminés et marginalisés, les Hazaras sont connus pour former l'une des communautés les plus ouvertes du pays, notamment envers les droits des femmes.

Elle célèbre lundi le premier anniversaire (selon le calendrier religieux) d'un attentat contre une manifestation de son mouvement Lumière qui avait fait, le 23 juillet 2016, 84 morts et plus de 300 blessés au coeur de Kaboul. Depuis, l'EI, qui gagne du terrain dans le nord de l'Afghanistan, a frappé à plusieurs reprises les mosquées et foules chiites du pays.

Trois autres véhicules civils et une quinzaine de commerces ont été détruits ou endommagés par l'explosion, ajoute le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

A Kaboul, le ministère de la Santé avouait également son impuissance à établir un bilan précis, avançant que, selon "un membre du conseil provincial, deux infirmiers, des gardes et plusieurs patients" avaient été tués.

Recommande: