Al Baghdadi "n'est pas mort", selon le renseignement kurde — Daech

17 Juillet, 2017, 19:47 | Auteur: Lynn Cook
  • Abou Bakr al-Baghdadi

L'armée russe avait également annoncé le 22 juin avoir "selon une forte probabilité" tué Abou Bakr al-Baghdadi lors d'une frappe aérienne fin mai près de la ville de Raqa (nord) en Syrie, une information qui n'avait été confirmée par aucune autre source.

Après les réserves des Etats-Unis, le renseignement kurde affirme être sûr à "99%" que le chef de Daech est toujours vivant, contrairement ce qu'a annoncé, la semaine dernière, l'Observatoire syrien des droits de l'homme. "N'oubliez pas qu'il est issu d'el-Qaëda en Irak". Il a échappé aux services de sécurité. "Il sait ce qu'il fait", a-t-il dit. "L'information qui nous arrive est contradictoire et est en train d'être vérifiée par nos agences de renseignement". Il prédit que l'éradication du groupe djihadiste prendra encore "trois ou quatre ans".

Le flou demeure sur le sort actuel d'Abou Bakr al-Baghdadi. Moscou ne disposerait pas pour l'instant d'informations concrètes concernant la mort présumée du chef de l'Etat Islamique.

Le Pentagone avait déclaré n'avoir aucune information permettant de corroborer ces allégations. L'OSDH est une organisation proche de l'opposition en Syrie.

Depuis 2014, des rumeurs et des informations sur la mort du chef de l'organisation jihadiste ont régulièrement circulé mais elles n'ont jamais été confirmées.

Né en 1971 dans une famille pauvre de la région de Bagdad, Abou Bakr Al-Baghdadi - né Ibrahim Awad Al-Badri - était passionné de football. Il a fondé un groupuscule de djihadistes dans la foulée de l'invasion américaine en Irak, en 2003.

Recommande: