Coup de tonnerre, le gouvernement veut réformer les valeurs locatives — Taxe d'habitation

14 Juillet, 2017, 01:13 | Auteur: Lynn Cook
  • Crédits

Le gouvernement d'Edouard Philippe a annoncé, par la voix de son ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, que l'Etat français réalisera 4,5 milliards d'euros d'économies en 2017 afin de respecter la limite européenne des 3% du PIB en matière de déficit public.

" Nous avons trouvé 4,5 milliards d'euros d'économies pour contenir le déficit sous les 3 % dès cette année sur le seul budget de l'État", a-t-il avancé. "Il n'y a pas de coup de rabot global, selon la volonté du président de la République" Emmanuel Macron, souligne aussi Gérald Darmanin, qui a dû réagir dans l'urgence, après le rapport de la Cour des comptes sur les finances de l'Etat.

Les détails de la réforme, portant notamment sur les compensations pour les collectivités locales, seront pour leur part abordées "lors de la conférence des territoires", qui se tiendra le 17 juillet au Sénat, a ajouté M. Darmanin.

Pour arriver à ce résultat, les ministères vont serrer la ceinture. Parmi les économies envisagées: 268 millions d'euros au ministère des Finances, ou encore 282 millions d'euros aux Affaires étrangères dont la moitié provenant d'un recul de l'aide publique au développement. "Nous le ferons aussi sans toucher aux minima sociaux", explique-t-il au quotidien francilien. Et cette facture pourrait être revue à la hausse, au vu des dernières annonces du gouvernement.

Le ministère de la Culture est aussi mis à contribution? La Défense, elle, devra respecter une réduction de dépenses prévue de 850 millions d'euros. On a trouvé, sur la gestion du ministère, 50 millions d'euros d'économies.

"La question est de savoir durant combien de temps ils pourront faire ces économies sur les fonds de gestion sans que cela se ressente réellement par les ménages", poursuit-il.

Ministère de l'Education nationale: 75 millions d'euros.

"Quand j'entends dire qu'un programme de numérisation à Bercy permet d'économiser une centaine de millions d'euros, c'est absolument grotesque", continue Christian Eckert, décidément très en verve mais pas enclin à parler d'amateurisme. Des crédits étaient prévus pour des études, on a décidé de les suspendre.

Moins de contrats aidés. Il y en avait eu 190.000 les cinq premiers mois de l'ère Hollande. Comment allez-vous faire?

Il y a quelques jours à peine, cette importante promesse électorale du candidat Macron semblait promise aux oubliettes et voilà désormais que les contours de sa mise en œuvre dès 2018 se précisent.

Mettre en œuvre la réforme de la taxe d'habitation dès 2018 va avoir un coût. Pour lui, " on ne peut pas couper tant que ça dans la fonction publique.