Emmanuel Macron lance la grand messe du Salon aéronautique — Le Bourget

25 Juin, 2017, 04:38 | Auteur: Aubrey Nash

Depuis lundi, Boeing a annoncé 571 commandes et engagements d'achats d'avions commerciaux au cours du salon aéronautique du Bourget. En termes financiers, cela représente une somme de 74,8 milliards de dollars pour le premier, contre 39 milliards pour le second.

Dès le coup d'envoi du Salon, Boeing a annoncé le lancement du 737 MAX 10, version allongée de son moyen-courrier best-seller, en réponse à la concurrence âpre de l'A321neo d'Airbus, grâce auquel l'avionneur européen s'est taillé une part de 60% du marché des moyen-courriers re-motorisés. C'était l'un des principaux enjeux pour les Américains.

Boeing a remporté pour sa part une commande ferme de 125 737 MAX 8 provenant d'un client non identifié et a annoncé la conversion par AerCap d'une commande de 15 737 MAX 8 en MAX 10, un plus gros modèle. Elle s'accompagne d'options pour 50 appareils supplémentaires.

Okay Airways deviendra une des compagnies de lancement du futur B737 max 10.

. En soustrayant les engagements d'achat et les conversions de commandes antérieures, le nombre de nouvelles commandes engrangées qui iront grossir le carnet de commandes de Boeing ce mois-ci retombe à 147 appareils, contre 132 pour Airbus, selon notre décompte.

Au prix catalogue, le contrat pour les " Dreamliner " s'élève à 1,35 milliard de dollars. L'avionneur de Seattle peut donc se féliciter du succès commercial naissant du 737 MAX 10 qui a séduit une dizaine de clients, des compagnies aériennes, mais aussi de nombreuses sociétés de location d'avion. Airbus a tenté de minimiser le résultat de son principal concurrent, en affirmant qu'il fallait plutôt regarder les prises de commandes fermes.

Par segments de marché, Boeing table sur un besoin de 29.530 nouveaux moyen-courriers, et de 9.130 long-courriers dont 5.050 "petits" long-courriers, 3.160 de taille moyenne ou de grande capacité et 920 cargo.

Les deux constructeurs lorgnent aussi sur le juteux marché des services comme relais de croissance.

Pour Airbus, le bilan des ventes annoncées porte sur 326 appareils confirmés (144) ou à confirmer pour une valeur globale de 40 Md$, prix catalogue. Il s'agit entre autres du Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS), MIDPARC, l'Agence Spéciale Tanger Méditerranée (TMSA), MEDZ, l'Institut des Métiers de l'Aéronautique (IMA), l'Institut Spécialisé des Métiers de l'Aéronautique et de la logistique Aéroportuaire (ISMALA), la Royal Air Maroc (RAM) et l'Office National des Aéroports (ONDA).

Recommande: