Pyongyang nie que l'Américain Otto Warmbier ait été torturé

24 Juin, 2017, 00:25 | Auteur: Lynn Cook
  • Pyongyang nie que l'Américain Otto Warmbier ait été torturé

Des centaines de personnes se sont rassemblées jeudi dans le nord des Etats-Unis pour les obsèques d'Otto Warmbier, l'étudiant américain rapatrié la semaine dernière dans le coma après 18 mois de détention en Corée du Nord.

Condamné en 2016 par la justice nord-coréenne à 15 ans de travaux forcés pour le vol d'une affiche de propagande, Otto Warmbier avait été rapatrié le 13 juin souffrant de graves lésions cérébrales.

Le président américain, Donald Trump, a vu dans le décès d'Otto Warmbier "un scandale absolu".

Le président sud-coréen Moon Jae-In, attendu la semaine prochaine aux États-Unis, avait déclaré mardi tenir pour responsable du décès de Warmbier le régime "irrationnel" de Pyongyang.

" Alors que nous n'avions aucune raison de faire preuve de miséricorde envers un tel criminel d'un Etat ennemi, nous lui avons fourni des traitements et des soins médicaux (...) jusqu'à son retour aux Etats-Unis, considérant que son état de santé s'était dégradé", poursuit-il". La Corée du Nord, via son ministère des Affaires étrangères, a nié avoir maltraité l'Américain, assurant que les causes de sa mort étaient "un mystère" pour eux.

"Les États-Unis devraient mesurer les conséquences de leurs actes irresponsables", a-t-il encore dit, dans une apparente menace au sujet des trois autres Américains détenus au Nord. Il était décédé quelques jours après sa libération.

"Nos agences compétentes traitent tous les criminels (...) dans le respect des lois nationales et des standards internationaux", a affirmé le Conseil pour la réconciliation nationale, selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

"Je leur ai demandé pour Otto Warmbier, [.] que nous en avions besoin".

Du côté sud-coréen, les accusations n'ont pas tardé non plus.

"Dans son communiqué, le porte-parole nord-coréen assure également que Otto Warmbier, " en mission pour une organisation des Etats-Unis fomentant des complots " était " un criminel condamné au redressement par le travail ".

"S'adressant aux journalistes avant les funérailles, le sénateur de l'Ohio Rob Portman a dénoncé les conditions " épouvantables " de détention d'Otto Warmbier en Corée du Nord".

Recommande: