Le référendum reporté à une date ultérieure — Mali

23 Juin, 2017, 01:19 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le référendum reporté à une date ultérieure — Mali

Le 9 juillet prochain, le référendum prévu sur le nouveau projet de révision de la Constitution malienne n'aura donc pas lieu.

"Le conseil des ministres a décidé du report à une date ultérieure du référendum, initialement prévu pour le 9 juillet 2017", selon un communiqué gouvernemental qui ne fournit ni la raison ni la nouvelle date du référendum.

Plusieurs manifestations contre ce référendum, dont la dernière samedi à Bamako, avaient réuni des milliers de personnes à l'appel de l'opposition et de la société civile. L'opposition accuse le président Ibrahim Boubacar Keïta de vouloir renforcer ses pouvoirs.

Ce projet avait été adopté en mars passé en Conseil des ministres et approuvé ensuite par l'Assemblée nationale le 1er juin dernier, Il prévoyait, entre autres, l'instauration du Sénat et de la cour des comptes.

Le report à une date ultérieure du scrutin référendaire n'a vraiment pas été une surprise même si c'est un fait assez rare sur le continent qu'un président revienne sur un projet de réforme constitutionnelle qu'il porte personnellement.

Pour les thuriféraires du projet de révision constitutionnelle, au contraire, la réforme n'a que trop tardé. C'est la seule explication qui vaille car les slogans tout comme certaines déclarations laissent transparaître qu'au delà de ce référendum, c'est la gouvernance même du régime de Bamako qui est contesté. L'occasion donc de tâter le vrai pouls du peuple alors que dans l'ensemble, les principales composantes de la nation se sont pour l'essentiel prononcées sur l'initiale présidentielle.

Aucune raison officielle pour expliquer ce report, mais on sait que la Cour constitutionnelle s'apprête à donner son avis sur l'organisation dudit référendum.

La contestation populaire qui a permis à IBK de mesurer l'ampleur du mécontentement pourrait donc lui servir de déclic pour inverser la tendance.

Recommande: