1 500 départs en France — Michelin

23 Juin, 2017, 02:05 | Auteur: Aubrey Nash
  • MICHELIN VEUT SUPPRIMER PRÈS DE 1.000 POSTES À CLERMONT D'ICI 2021

Le géant des pneumatiques Michelin annonce la mise en place d'une nouvelle organisation 'pour renforcer sa croissance en adaptant son fonctionnement aux nouvelles attentes de ses clients et de ses salariés'. Contacté par l'AFP, le maire PS de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, n'a pas souhaité réagir.

S'agissant des Etats-Unis, le projet entrainerait une diminution d'environ 450 postes dans les fonctions centrales entre 2018 et 2021. Michelin profitera là aussi des départs en retraite.

Atteindre progressivement la taille cible de nos futures organisations, sans aucun départ contraint. © 2016 Agence France-Presse. Elles s'occuperont du développement des ventes et de la gestion de la relation clients et seront responsables de leurs résultats. Les syndicats s'attendaient à une purge, mais celle-ci est très rapide. "Forcément, cela nous inquiète pour l'avenir des sites clermontois", a dit Jean-Michel Gilles, secrétaire général de la CGT Michelin. "C'est encore flou, mais ça ne semble pas très inquiétant en l'état", a commenté Nicolas.

Soupe à la grimace pour les salariés français de Michelin, qui ont appris ce jeudi 22 juin qu'ils seront moins nombreux à l'horizon 2021.

La France n'est pas le seul pays a être concerné par ces suppressions de postes.

Cette réorganisation va donc avoir des impacts directs sur l'emploi essentiellement en France et aux États-Unis. Le groupe prévoit d'implanter à Clermont-Ferrand et en France des activités nouvelles, qui seraient créatrices de plusieurs centaines d'emplois dont 250 hautement qualifiés qui seront dédiés aux nouvelles technologies du pneumatique mais aussi aux technologies du numérique, du digital et du virtuel. "Et nous, on essaie de démontrer que c'est possible", continue-t-il. Comité d'entreprise extraordinaire chez le leader mondial du pneu le 6 juillet prochain, pour débuter les négociations sociales. Le titre Michelin a fini en hausse de 0,46% à 120,25 euros dans un marché en hausse de 0,15%. Une suppression de postes qui est due à une réorganisation mondiale, annoncée ce jeudi par le groupe.

Recommande: