Six morts et trois assaillants abattus — Attaques à Londres

04 Juin, 2017, 10:55 | Auteur: Lynn Cook

" Suivez notre live - EN DIRECT - Londres: l'attentat fait 6 morts, 30 blessés". Elle intervient à cinq jours des élections législatives du 8 juin. Elle a parlé de cinq personnes à terre.

La camionnette a quitté la chaussée pour foncer sur le trottoir contre des passants, selon ce témoin.

Les assaillants se sont ensuite rendus au marché couvert de Borough Market, qui héberge de nombreux restaurants et pubs très fréquentés en cette soirée estivale, où ils ont abandonné leur véhicule, a raconté Mark Rowley devant la presse. La police des transports a indiqué dans un communiqué qu'il y avait "plusieurs victimes" à la suite de cet incident sur le London Bridge "qui semble avoir impliqué un véhicule et un couteau". Les policiers "ont réagi rapidement, affrontant avec courage trois individus qui ont été abattus".

GRANDE-BRETAGNE Trois assaillants ont par ailleurs été abattus par la police.

Incident également au Borough Market et à Vauxhall. Il le sera toute la nuit.

Avant d'ajouter: "Nous avons attendu environ 10 minutes environ, avec plusieurs coups tous les quelques minutes". Une troisième opération de police à Vauxhall n'était pas en lien avec ces deux incidents, a poursuivi la police londonienne. Mais le mode opératoire rappelle d'autres attaques terroristes survenues en Europe depuis plusieurs mois, comme lors de l'attaque de Westminster ou encore celle de Nice, en juillet 2016.

Parallèlement, les autorités ont lancé un appel au calme sur Twitter, demandant aux citoyens "d'être en alerte et vigilants".

Selon plusieurs médias anglais, une camionnette qui roulait à vive allure a renversé plusieurs piétons sur le pont de Londres, ce samedi soir. Avant d'indiquer que trois suspects, des hommes, ont été abattus.

Près de 50 blessés ont été hospitalisés, ont annoncé les services ambulanciers, qui ont soigné des blessés plus légers sur place. Dimanche matin, peu après six heures, le nombre de blessés est passé à 48 personnes, selon le London Ambulance Service, cité par la BBC. La police a indiqué qu'elle traitait ces violences comme "des actes de terrorisme". "Il n'y a aucune justification à de tels actes barbares", a-t-il indiqué.

Le président Emmanuel Macron a assuré sur Twitter que la France était "plus que jamais aux côtés du Royaume-Uni", son ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, assurant pour sa part les Londoniens de la "totale solidarité de la France". "Quoi que les États-Unis puissent faire pour apporter leur aide à Londres et au Royaume-Uni, nous sommes là - NOUS SOMMES AVEC VOUS".

Recommande: