Ce que l'on sait — Attaque à Londres

04 Juin, 2017, 09:58 | Auteur: Sue Barrett
  • Jean-Yves Le Drian précisant qu'un autre ressortissant français était toujours porté disparu

L'attaque a débuté vers 22h00 locales à la sortie du London Bridge, sur la rive Sud de la Tamise, lorsqu'une camionnette blanche circulant à une vitesse élevée a foncé sur des piétons en zigzaguant.

Faisant état d'agressions au couteau, la police a confirmé avoir ouvert le feu à Borough Market, célèbre marché situé juste à côté du pont, sur la rive sud.

Des policiers armés ont rapidement répliqué, se retrouvant face à trois suspects, tous des hommes, qui ont été abattus. Près de 50 blessés ont en outre été hospitalisés dans 5 établissements différents, ont annoncé les services ambulanciers, qui ont soigné des blessés plus légers sur place.

La police a indiqué dans un communiqué qu'il y avait "plusieurs victimes " à la suite de cet incident sur le London Bridge "qui semble avoir impliqué un véhicule et un couteau ". Une témoin aurait aperçu trois personnes, blessées au niveau de la gorge sur le London Bridge. Là, les assaillants ont quitté le véhicule et plusieurs personnes ont été poignardées, dont un membre de la police des transports, grièvement blessé au visage et à la jambe. "J'ai immédiatement pensé à l'attaque de Westminster", a-t-il déclaré en décrivant une camionnette qui zigzaguait pour renverser des groupes de piétons. L'assaillant avait ensuite mortellement poignardé un policier.

Le service de police a précisé sur Twitter qu'un camion avait foncé sur la foule lors de la première attaque sur le pont, alors que le Borough Market avait plutôt été la cible d'une attaque au couteau.

La police, qui parlait dans un premier temps d'un "incident de sécurité majeur", l'a requalifié en "attaque terroriste" environ trois heures après les faits.

La police a invité la population a faire preuve de prudence et de retenue sur les réseaux sociaux pour éviter la propagation d'informations erronées. Des personnes ont été aperçues dans les rues, les mains sur la tête et visée par la police qui est extrêmement vigilante. Selon la police des transports, il y a "plusieurs victimes".

Non loin se trouve la gare de London Bridge et le gratte-ciel The Shard, le plus haut de Grande-Bretagne.

Les deux attaques se sont produites aux alentours de 22h. Il n'existe aucune justification possible pour de tels actes barbares.

Recommande: