Merkel "plus déterminée que jamais" à agir pour le climat

03 Juin, 2017, 01:14 | Auteur: Lynn Cook

Le président français Emmanuel Macron a regretté la décision de son homologue américain Donald Trump de retirer les Etats de l'accord de Paris sur le climat, estimant que M. Trump a commis une erreur pour les intérêts de son peuple et une faute pour l'avenir.

"Les Etats-Unis rejoignent la Syrie, le Nicaragua et la Russie, en décidant de ne pas participer à l'accord mondial de Paris".

Au moment où les pays européens s'affichaient, avec la Chine, comme les nouveaux porteurs de flambeau de la "diplomatie climat", l'exécutif américain accusait ces derniers de monter au créneau sur ce thème pour nuire aux Etats-Unis.

Il a prononcé une seconde allocution en anglais à l'adresse des Américains, lançant dans une paraphrase du slogan de campagne de Donald Trump, "Make America great again": "Make our planet great again". Si un pays souhaite sortir de l'accord, un mécanisme de dénonciation existe.

Dans l'immédiat, que va changer le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris? Le chef de l'Etat reste cependant loin du record de Barack Obama, à qui il est parfois comparé en raison de sa jeunesse et de sa maîtrise de la com'. Ils sont déterminés à atteindre l'objectif américain qui était de réduire de 26 à 28 %, les émissions de gaz par rapport à 2005! Les Etats-Unis sont le deuxième émetteur mondial de gaz à effet de serre derrière la Chine. Rome, Paris et Berlin le crient haut et fort, ils ne renégocieront pas l'accord de la COP21. Pensez-vous que c'est utopique?

Mais les grandes villes peuvent également avoir un impact important et sont, depuis l'élection de Donald Trump, souvent opposées aux décisions fédérales. Y compris les États-Unis. Le directeur de l'Institut des sciences de l'environnement de Genève a rappelé que les Etats et les grandes villes jouissaient "d'une certaine autonomie". Beaucoup d'acteurs aux Etats-Unis ont envie de poursuivre ces efforts malgré l'annonce de Trump.

Dans son discours, énoncé hier soir, Emmanuel Macron s'est posé en rassembleur, en leader de la cause climatique. Que pensez-vous de cette attitude? Un véritable "coup" politique et "publicitaire". "J'ai été élu pour représenter les habitants de Pittsburgh, pas de Paris ", a-t-il poursuivi, ajoutant que son pays est prêt à négocier un nouvel accord climat. Et cela passe par tout un tas de mesures, comme améliorer la fiscalité en France, renoncer à des projets qui sont totalement incompatibles avec ce but (le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, ndlr), rattraper le retard qu'a la France dans le développement des énergies renouvelables ou commencer à fermer les centrales nucléaires.

Donald Trump a également annoncé souhaiter renégocier pour parvenir à "un accord juste". Esseulé sur la scène internationale, Donald Trump risque donc de se retrouver isolé dans son propre pays.

L'accord scellé en décembre 2015 à Paris a été le fruit d'années de tractations laborieuses, qui avaient d'ailleurs échoué à Copenhague en 2009, avant de reprendre avec l'objectif d'aboutir en 2015.

Recommande: