Une bonne partie du réseau démantelé — Manchester

02 Juin, 2017, 02:00 | Auteur: Sue Barrett
  • Attentat de Manchester appel à témoin avec des

Tandis que les autorités britanniques poursuivent leur enquête pour démanteler le réseau à l'origine de l'attaque qui a fait 22 morts, Theresa May veut souligner l'importance de la lutte contre l'expansion terroriste sur internet, à l'occasion de la réunion des principaux dirigeants de la planète en Italie, selon une source gouvernementale. La police a fait des progrès "immenses" dans l'enquête mais continue à explorer des pistes "importantes", a ajouté le responsable de l'anti-terrorisme, Mark Rowley.

Onze personnes sont en garde à vue au Royaume-Uni et deux en Libye, dans le cadre de l'enquête sur l'attentat-suicide commis à Manchester lundi soir par un Britannique d'origine libyenne, Salman Abedi, et revendiqué par le groupe Etat islamique. L'attentat a fait 22 morts à la sortie d'un concert de la pop-star américaine Ariana Grande lundi soir à Manchester (nord-ouest).

Concernant le père de Salman Abedi, " il était membre du GICL ", un groupe hostile au régime de Mouammar Kadhafi, a dit Ahmed Ben Salem, porte-parole des services de sécurité libyens.

La bombe qu'il a utilisée était un engin artisanal puissant équipé d'un détonateur sophistiqué que le jeune kamikaze n'a très vraisemblablement pas conçue tout seul, selon des experts interrogés par l'AFP. En guise d'amende honorable, son secrétaire d'Etat Rex Tillerson fera sa première visite à Londres dès vendredi pour exprimer "sa solidarité" après l'attentat.

Mme May sera vendredi en Sicile au sommet du G7, où elle exhortera notamment les géants de l'internet à s'impliquer davantage pour éliminer les contenus extrémistes en ligne.

Le niveau d'alerte terroriste a été porté à son niveau maximal dans le pays après l'attentat revendiqué par l'EI, qui a annoncé d'autres attaques. Le gouvernement de Theresa May est sous le feu des critiques de l'opposition pour avoir taillé dans les effectifs policiers.

Jeremy Corbyn a souligné le lien entre la politique étrangère du Royaume-Uni et les attentats, une référence aux engagements militaires en Irak et en Afghanistan, ainsi qu'aux frappes menées en Syrie, auxquels ce pacifiste s'est toujours opposé.

Revivre. Les habitants de Manchester reprenaient un rythme de vie normal, bravant la tension et la peur du terrorisme.

Dans les derniers sondages, l'écart entre conservateurs et travaillistes s'est fortement resserré.

Des centaines de Mancuniens se pressaient ainsi dans les salons de tatouage pour faire graver sur leur peau une petite abeille, symbole de résilience dans cette ville endeuillée. "L'abeille signifie qu'ici on travaille dur, qu'on est debout et solidaires", a expliqué à l'AFP Naomi Johnson, robe d'été, lèvres rose bonbon et lunettes de soleil relevées sur le front, dans un salon de la ville.

De plus, les responsables du renseignement britannique ont pointé du doigt l'existence d'un complice qui aurait pu observer le jeune djihadiste alors que ce dernier pénétrait à l'intérieur de la salle de concerts de la Manchester Arena.

'Ce soir nous avons mené des perquisitions à une adresse à Nuneaton, Warwickshire, et arrêté un homme', a déclaré la police de Manchester dans un communiqué. Elle a précisé que l'armée resterait déployée pendant ce week-end de trois jours, au cours duquel devaient avoir lieu de nombreux événements sportifs d'importance, dont la finale de la Coupe d'Angleterre de football, et celle du championnat national de rugby.

Recommande: