La CGT s'oriente vers la levée de la grève — Transport de carburant

02 Juin, 2017, 00:46 | Auteur: Aubrey Nash

Les représentants de la CFDT, Thierry Douine et Patrick Blaise, ont appelé le gouvernement, qui s'est saisi du dossier mercredi, "à jouer pleinement son rôle" pour garantir "la même règle du jeu" chez tous les transporteurs. " s'alarmait, en fin de journée, un habitant de la banlieue parisienne".

L'organisation en pointe dans le mouvement ainsi que la CFDT, FO, la CFTC et la CFE-CGC, aussi conviés à la réunion, ont obtenu du gouvernement un agenda dans le but de parvenir à de meilleures conditions de travail et de santé. A l'issue de la réunion, qui a duré plus de deux heures, Jérôme Vérité, secrétaire général de la CGT-transports a estimé avoir obtenu " des avancées significatives " qui pourraient aboutir " à la levée du mouvement " à l'approche de la Pentecôte.

Selon la fédération, la grève est observée par une large majorité de chauffeurs franciliens, ce que contestent plusieurs organisations patronales.

Sans qu'il soit possible de faire la part entre l'effet de la grève et le comportement des automobilistes qui, anticipant une pénurie, se seraient précipités à la pompe, la guerre d'usure lancée il y a six jours par la CGT-Transports commence à se faire sentir dans un nombre croissant de stations-services. En outre, "sur les aspects de la classification et de reconnaissance du métier spécifique de matières dangereuses, là aussi nous avons un calendrier extrêmement clair qui nous amènera jusqu'au 10 juillet". Il faudra une peu de temps pour assurer le réapprovisionnement.

Le Parisien vous propose une carte qui recense les stations-essence touchées par des difficultés d'approvisionnement.

Aucun militant CGT n'était présent en début de matinée devant la raffinerie de Grandpuits, en Seine-et-Marne, selon la gendarmerie.

Jeudi matin, l'Union française de l'industrie pétrolière (Ufip), dont les adhérents représentent 550 stations rien qu'en Ile-de-France, a dit à l'AFP "observer un retour progressif à la normale pour charger dans les dépôts". Pour le moment, les conséquences ne se font ressentir qu'en région parisienne, la Haute-Garonne n'est pas concernée.

Recommande: