A Saint-Nazaire, Macron conjugue ambition industrielle et loi Travail

02 Juin, 2017, 00:39 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le président de la République Emmanuel Macron est attendu au chantier STX de Saint Nazaire ce mercredi

En visite sur les chantiers navals de Saint-Nazaire le mercredi 31 mai à l'occasion de l'inauguration du paquebot Meraviglia, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé vouloir revoir le pacte d'actionnaires engagé avec le constructeur italien Fincantieri pour la reprise de STX France. Le paquebot, long de 315 mètres a été livré mercredi à l'Italo-suisse MSC Croisières en présence d'Emmanuel Macron. Bruno Le Maire, "dans les prochaines semaines, aura à négocier" un "nouvel actionnariat", a détaillé le président Macron. Selon un accord négocié par l'ancien gouvernement, le constructeur italien devait reprendre d'abord 48% du capital des chantiers de Saint-Nazaire et rester minoritaire pendant au moins huit ans, épaulé par l'investisseur italien Fondazione CR (Cassa di Risparmio) Trieste à hauteur d'environ 7%.

Ce n'est pas la première fois qu'Emmanuel Macron fait le déplacement au chantier.

Quel scénario sera donc privilégié par l'Etat français, actionnaire de STX France à hauteur de 33%?

Le Meraviglia est pour MSC le premier d'une série de onze nouveaux navires de croisière "nouvelle génération" - dont trois ont été commandés à Fincantieri en 2014 et sept à STX- devant entrer en service dans les dix prochaines années et permettre à la compagnie, leader en Europe, de tripler le nombre de passagers transportés. "Mais lorsqu'il en vient à contourner la loi, à utiliser des salariés payés la moitié ou le tiers de ce qu'un salarié français touche pour effectuer le même travail, ça n'est pas l'esprit de l'Europe, ça n'est même pas celui du marché unique", a lancé le président en direction des salariés du chantier naval. Le président du croisiériste MSC Croisières (groupe MSC Cruises) a confirmé mercredi la signature d'une lettre d'intention pour la commande aux chantiers navals de quatre paquebots pour un montant total de 4,5 milliards d'euros. Devant cette cathédrale sur l'eau, je suis fier comme beaucoup de Français de ce que vous avez fait. Cette livraison se fera en présence du chef de l'État qui effectuera une visite des Chantiers Navals de Saint-Nazaire. Fincantieri s'est aussi engagé au maintien en France du carnet de commandes bien garni de STX France et à ne pas supprimer d'emplois pendant cinq ans.

Recommande: