Afghanistan : une forte explosion fait au moins 80 morts

01 Juin, 2017, 00:32 | Auteur: Aubrey Nash
  • Attentat à Kaboul: l'Allemagne repousse un charter d'Afghans expulsés

L'explosion a été provoquée par "un kamikaze qui a actionné un véhicule piégé" à proximité du quartier diplomatique, où sont installées de nombreuses ambassades.

La BBC a rapporté qu'un de ses chauffeurs afghans avait été tué et que quatre de ses journalistes avaient été blessés. Il s'est produit à 8h25 locales, 5h55 heure de Paris.

Interrogée sur Europe 1, la ministre française des Affaires européennes, Marielle de Sarnez, a pour sa part évoqué des 'dégâts matériels' aux ambassades de France et d'Allemagne à Kaboul, tout en indiquant qu'aucune victime n'avait été signalée pour le moment.

La déflagration a été si forte qu'elle a secoué une grande partie de la ville, soufflant de nombreuses portes et fenêtres et semant la panique parmi les habitants qui tentaient désespérément d'aider les victimes et d'avoir des nouvelles de leurs proches.

Selon Site Intel Group, une ONG américaine spécialisée dans la surveillance des sites internet djihadistes, les talibans ont démenti ce mercredi matin leur implication dans l'attaque. Or les employés "ont plus important à faire juste après cet attentat que de préparer ces mesures logistiques", ont-elles ajouté.

Le commandement de l'OTAN a vivement condamné "l'hypocrisie d'un ennemi qui prétend ne vouloir s'en prendre qu'à l'armée afghane et aux forces étrangères, et qui continue malgré tout à infliger des souffrances et à semer la mort parmi des civils innocents", souligne Tolo News.

Alors que le Ramadan a débuté il y a quelques jours, un attentat meurtrier a ravagé Kaboul mercredi 31 mai.

Le pape François a dénoncé une attaque "abjecte".

Les États-Unis, qui sont engagés en Afghanistan dans le plus long conflit de leur histoire, ont déployé 8400 hommes dans ce pays aux côtés des 5000 envoyés par des États alliés membres de l'OTAN, dont la principale mission est de former et de conseiller les soldats afghans. Le président américain Donald Trump réfléchit à l'envoi de milliers de militaires supplémentaires pour sortir de l'impasse. Il y aurait plus de 400 blessés.

Recommande: