Emploi d'assistants: Sarnez porte plainte pour dénonciation calomnieuse

31 Mai, 2017, 07:07 | Auteur: Lynn Cook
  • Bernard Accoyer

Marielle de Sarnez, ministre des Affaires européennes, fait partie d'une vingtaine de députés européens français dénoncés à la justice par le Front National.

Quelle différence avec l'enquête visant le Front national?

Le Parisien révèle que les accusations de Sophie Montel concernent également les centristes Dominique Riquet, Jean Arthuis, Marielle de Sarnez mais aussi Robert Rochefort, l'ancien vice-président du MoDem, écarté après des soupçons d'exhibition sexuelle. "À une époque, on avait des lettres anonymes, là au moins, elle est signée", a-t-il ajouté, notant qu'à la suite d'une dénonciation, " immédiatement, la justice européenne étudie cette demande", ce qui est " légitime ".

Selon cette liste, établie sur la base des informations diffusées sur le site internet du Parlement européen, ces élus disposent de un à trois assistants parlementaires occupant, par ailleurs, diverses fonctions (chargés de communication, présidences de parti, secrétariats de section, direction de cabinet, membre de conseil politique, direction de fédération...). Son contrat de travail a été, comme celui de tous mes assistants, validé et approuvé par le Parlement européen. La ministre des Affaires européennes éclaboussée. Rien ne lui interdisait pour autant d'être à la fois assistante de Marielle de Sarnez à Bruxelles et élue locale dans son pays, à condition que la réalité de son travail au parlement soit établie.

"J'apprends qu'une élue du Front national diffame mon équipe parlementaire en lui reprochant l'exercice de mandats électifs", écrit Brice Hortefeux, proche de Nicolas Sarkozy, dans un communiqué diffusé sur Twitter.

Le Parlement européen a évalué le préjudice subi en septembre 2015, à 1,9 million d'euros. La patronne du FN Marine Le Pen refuse pour sa part de répondre à la convocation des juges avant la fin des législatives. La ministre a également porté plainte contre la frontiste Sophie Montel, à l'origine des révélations.

Les députés européens ont entamé la procédure de levée de l'immunité parlementaire de Marine Le Pen, pour l'utilisation présumée frauduleuse de fonds européens qui lui est reprochée. "J'ai eu comme attachée parlementaire, basée dans ma circonscription à Paris, Philippine Laniesse six ou huit mois à temps partiel, après vérifications d'usage avec le parlement", a-t-elle déclaré, interrogée par Le Parisien, lundi soir.

Recommande: