Bagdad martyrisée par deux attaques terroristes au début de mois de Ramadan

31 Mai, 2017, 07:08 | Auteur: Lynn Cook
  • Bagdad martyrisée par deux attaques terroristes au début de mois de Ramadan

Un kamikaze a fait exploser un véhicule piégé devant un marchand de glaces à Bagdad, tuant au moins 13 personnes et en blessant au moins 30 autres, ont annoncé des responsables irakiens.

L'un de ses attentats a été revendiqué par Daech.

L'attentat a eu lieu près du commerce d'un populaire glacier, dans le quartier de Karrada dans le centre de la capitale irakienne.

Quelques heures avant cette attaque, un attentat à la voiture piégée avait fait 11 morts et 75 blessés près d'un marchand de glace du quartier de Karrada dans le centre-ville de Bagdad. Plusieurs images relayées en ligne montraient l'impact destructeur de la déflagration, qui a projeté des débris jusqu'au côté opposé de l'avenue.

Le groupe terroriste Daech a revendiqué l'attaque qui visait "un rassemblement de chiites ". Toutefois, son mode opératoire semble similaire à celui habituellement employé par l'organisation djihadiste de l'EI. "Quinze personnes ont été tuées, dont quatre soldats et un journaliste local, et 23 autres ont été blessées, dont deux soldats", a déclaré à l'AFP Anas al-Ani, un porte-parole du département de la Santé de la province d'al-Anbar.

Les forces irakiennes continuent de progresser dans l'ouest de la ville où pas moins de 200.000 civiles piégés sont en grand danger, souligne l'ONU.

Selon l'ONU, entre 180.000 et 200.000 civils sont présents dans les zones encore tenues par les jihadistes à Mossoul, la majorité dans la vieille ville. Selon la coordinatrice humanitaire de l'organisation pour l'Irak, Lise Grande, "les familles qui tentent de fuir sont souvent prises pour cible par des tireurs embusqués ".

Appuyées par la coalition internationale, les forces irakiennes mènent depuis mi-octobre l'offensive pour reconquérir Mossoul, tombée en juin 2014 aux mains de l'EI.

Après la reprise fin janvier de l'est de la ville, elles se sont lancées en février à l'assaut de la partie occidentale, reprise à près de 90% selon le commandement irakien.

Recommande: