Un Français sur trois approuve la nomination d'Edouard Philippe — Sondage

30 Mai, 2017, 04:19 | Auteur: Sandy Vega

Emmanuel Macron a abattu lundi la première carte de sa "recomposition politique" en nommant un Premier ministre de droite, le député-maire LR du Havre Édouard Philippe, proche d'Alain Juppé, un défi lancé à la droite avant les législatives.

Pour éviter une autre mauvaise surprise, la présidence Macron demande une vérification avant nomination, y compris pour des personnalités issues de la société civile, et exige des déclarations d'intérêt remontant plus loin que les cinq ans prévus par la loi.

Edouard Philippe a encore observé: "Posez-vous la question de savoir pourquoi les maires sont les élus les plus populaires". Leur collaboration va durer quinze ans.

Bernard Cazeneuve a été pendant le quinquennat de François Hollande le ministre des attentats.

L'Elysée n'a pas exclu que le gouvernement soit complété de "quelques noms" après les législatives. Édouard Philippe devient directeur des affaires publiques d'Areva, un poste qu'il occupe jusqu'en 2010, date à laquelle il prend la succession d'Antoine Rufenacht à la mairie du Havre. Après, je ne vais pas choisir un Premier ministre parce que c'est une femme. "Une vingtaine d'élus LR et UDI (Union des démocrates et indépendants, centre droit) ont rédigé un communiqué lundi pour saluer le choix d'Emmanuel Macron et appeler leur famille politique à se rassembler derrière le nouveau président".

Le président s'est engagé sur le fait que la parité hommes-femmes sera respectée, qu'une grande part des ministres viendront de la société civile et que les sensibilités "de la gauche, du centre et de la droite" seront représentées. En revanche, toutes les autres formations politiques, aux yeux d'une majorité relative de Français, devraient être affaiblies: 42% des personnes interrogées pensent que cette nomination "affaiblira" le Parti Socialiste, 38% Les Républicains, 32% le Front national et 30% La France Insoumise.

A gauche, le PS, après une défaite sans précédent au premier tour de la présidentielle, est si affaibli que le tribun de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon ne cache pas son intention de le vampiriser. Edouard Philippe fera campagne pour les législatives afin d'offrir une majorité à Emmanuel Macron et assure que ce nouveau gouvernement est "évidemment bâti pour durer". Alain Juppé a salué les qualités d'Edouard Philippe, lui souhaitant "bonne chance".

Dans une tribune commune avec Nathalie Kosciusko-Morizet, M. Philippe avait expliqué en 2013 sa décision de s'abstenir sur le mariage pour tous, par son opposition à la possibilité d'adoption plénière par les couples homosexuels. Diplômé de Sciences-Po et de l'ENA, il commence sa vie politique au Parti Socialiste où il reste 2 ans. Le gouvernement d'Edouard Philippe sera connu aujourd'hui, a précisé l'Elysée.

Que s'est-il dit durant le premier Conseil des ministres du quinquennat d'Emmanuel Macron, ce jeudi?

Recommande: