Festival de Cannes 2017 : Le palmarès !

30 Mai, 2017, 04:19 | Auteur: Sue Barrett

Vers 19 heures, le suspense a pris fin lors d'une soirée de clôture sobre, habilement menée par une Monica Bellucci très à l'aise dans son rôle de maîtresse de cérémonie.

Il était donné favori pour la Palme d'or mais il repart tout de même avec une prestigieuse récompense.

Quant à la très francophile Allemande Diane Kruger, elle a remporté le Prix d'interprétation féminine pour sa performance dans In The Fade du Germano-Turc Fatih Akin.

"C'est un prix tout à fait inattendu, mes chaussures ne sont pas de circonstance", a-t-il déclaré, chaussé de baskets Converse, en recevant son prix. On se souvient de l'an 2000 quand Tim Burton avait attribué la Palme d'or à l'ovni thaïlandais Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures, d'Apichatpong Weerasethakul, provoquant la sidération des accrédités. On range tout jusqu'à l'année prochaine! Il n'obtient que le prix du jury. La fresque chorale relate les premières années d'Act Up, leur actions collectives contre des institutions indifférentes et leur combat personnels contre la maladie qui fauche tout un pan de la jeunesse.

Les proies a valu à Sofia Coppola le prix de la mise en scène.

De plus, l'actrice australienne Nicole Kidman a reçu le prix du 70e anniversaire du festival de Cannes.

Les critiques du New York Times, d'El Pais ou encore du Guardian ne sont pas tendres avec cette 70e édition, tant au niveau de sa sélection que des films récompensés.

Grand prix: 120 Battements par minute du Français Robin Campillo. La plateforme américaine a refusé de sortir ses films en salles, une décision qui a heurté le milieu du cinéma, à commencer par Pedro Almodovar. Il a reçu la Palme d'or des mains de Pedro Almodovar, président du jury, et de Juliette Binoche.

Ah, si "The Square" était un peu plus court! Les César (et pourquoi pas les Oscars) répareront peut-être l'injustice. En couronnant "The Square " de Ruben Östlund, non seulement il a fait preuve de personnalité, mais aussi de volonté de faire évoluer le cinéma.

L'actrice allemande Diane Kruger remporte le prix d'interprétation féminine, le 28 mai à Cannes.

A sa grande surprise, Joachim Phoenix - qui en dépit du protocole portait une paire de Converse - a de son coté remporté le prix d'interprétation masculine pour sa prestation dans You Were Never Really Here, réalisé par Lynne Ramsay (aucun lien avec Gordon Ramsay). Le Prix de la Mise en scène a été remis par Fan BingBing et Gabriel Yared. Les proies de Sofia Coppola (Etats-Unis).

"Faute d'amour" a lui obtenu le Prix du Jury, pour son histoire sur la disparition d'un enfant qui ne supporte plus les disputes de ses parents qui se battent pour ne pas le garder. Mise à mort du cerf sacré de Yorgos Lanthimos & Efthimis Filippou, et You were never really here de Lynne Ramsay se partagent le prix du Scénario. Retour sur le palmarès par notre envoyée spéciale à Cannes, la journaliste Stéphanie Belpêche. Le film fait partie des cinq œuvres obtenant les meilleures notes. Jeune femme, de Léonor Serraille (France).

Recommande: