La police annonce une septième arrestation — Attentat de Manchester

26 Mai, 2017, 07:08 | Auteur: Lynn Cook
  • City et United s’unissent pour les victimes de Manchester

Le Daily Telegraph indique que Salman Abedi était le troisième d'une famille de quatre enfants.

Hachem Abedi a été appréhendé mardi à 20 h, heure locale, alors qu'il venait de récupérer 4500 dinars libyens (environ 4350 dollars canadiens) provenant de son frère Salman, indique une source à l'AFP.

"Son père voulait que son fils reste en Libye". Elle était venue avec Lisa, sa maman et Ashlee, sa sœur, pour assister au concert de l'une de ses idoles. "La famille est un peu ébranlée parce que Salman n'a pas cette idéologie, il n'a pas ces croyances", a-t-il dit.

Des témoins cités par des médias britanniques ont évoqué une "déflagration " à la fin du concert, alors que les lumières venaient de se rallumer et que les spectateurs se dirigeaient vers la sortie.

Le Conseil européen des Ouléma Marocains a condamné, mercredi, "avec la plus grande fermeté l'attaque terroriste et barbare qui a frappé la ville de Manchester".

Un homme de 23 ans a été arrêté mardi 23 mai dans une autre banlieue résidentielle au sud de Manchester, en lien avec l'attentat selon la police.

L'attentat, revendiqué par le groupe Etat islamique (EI, ) a fait 22 morts et plusieurs dizaines de blessés.

'Ce soir nous avons mené des perquisitions à une adresse à Nuneaton, Warwickshire, et arrêté un homme', a déclaré la police de Manchester dans un communiqué. "Le père Ramadan Abedi vient d'être arrêté lui aussi", au lendemain de l'arrestation de Hachem, frère de l'auteur présumé de l'attentat, a indiqué Ahmed Ben Salem, un porte-parole de la Force de dissuasion, qui fait office de police loyale au gouvernement d'union nationale (GNA).

Son père Ramadan était membre du Groupe islamique combattant libyen (Gicl) très actif dans les années 1990 et hostile au régime de Mouammar Kadhafi, selon un responsable de la sécurité libyen. "Il est donc tout à fait possible que d'autres attaques soient imminentes", a-t-elle déclaré. Il a confirmé qu'avant de passer à l'acte, Salman Abedi n'avait donné lieu à aucun partage d'informations entre les services européens.

Jeudi, la BBC a affirmé que la police de Manchester avait ainsi cessé de transmettre des informations sur l'enquête aux autorités américaines. Mercredi, la ministre de l'Intérieur Amber Rudd a précisé qu'il était "connu" des services de sécurité et qu'il n'a "probablement pas agi seul" pour commettre cet attentat "plus élaboré que d'autres". La bombe qu'il a fait sauter lundi soir dans le foyer du Manchester Arena avait été cachée dans un sac déposé par terre, selon le Times. En Libye, le plus jeune frère de Salman Abedi a été interpellé à Tripoli. La présence policière a été renforcé dans la ville, mais il n'y aura pas de militaires déployés dans les rues, a assuré le chef de la police. Le pays a été mis en état d'alerte maximal par crainte d'une nouvelle attaque imminente. Un décès qui aurait particulièrement atteint l'auteur de l'attentat animé par un "désir de vengeance". Selon un proche de Salman Abedi qui s'exprimait sous couvert de l'anonymat, un de ses amis est décédé après avoir été poignardé par de jeunes britanniques à Manchester. Ils ont trouvé refuge à Fallowfield, au sud de Manchester, où le suspect résidait.

Des voisins interrogés par les médias locaux l'ont décrit comme un garçon discret, respectueux et réservé.

Recommande: