Macron élu avec 66,1 % des voix, contre 33,9 % à Le Pen

14 Mai, 2017, 05:05 | Auteur: Lynn Cook
  • Macron élu avec 66,1 % des voix, contre 33,9 % à Le Pen

La victoire d'Emmanuel Macron sur Marine Le Pen a certes suscité un grand soulagement, mais le pays reste néanmoins divisé.

Le centriste pro-européen Emmanuel Macron a remporté dimanche le second tour de l'élection présidentielle en France avec 66,10% des suffrages exprimés, contre 33,90% pour son adversaire d'extrême-droite Marine Le Pen dont les positions critiques envers l'Union européenne (UE) et hostile à la zone euro inquiétaient les investisseurs. Mais une forte abstention peut rendre plus difficile à atteindre le seuil de qualification des 12,5% des inscrits pour figurer au second tour des législatives.

La manière n'y est sans doute pas: on se souviendra notamment de l'agressivité et des approximations de la candidate lors du débat de l'entre-deux tours, mais les chiffres parlent d'eux-mêmes et devront être pris en compte par tous les partis politiques français au lendemain de cette élection. Comme le veut la tradition, il remontera ensuite l'avenue des Champs-Élysées jusqu'à l'Arc de Triomphe pour se recueillir sur la tombe du Soldat inconnu. Les deux dirigeants seront également ensemble mercredi lors de la Journée nationale des mémoires de l'esclavage.

Quant au dollar, "il va chercher une direction dans une série de discours de responsables de la Réserve fédérale (Fed) cette semaine ainsi que dans des indicateurs vendredi sur la consommation - un élément moteur de l'économie", a conclu M. Manimbo, en référence à une statistique sur les ventes de détail en avril. Au cours de celles-ci, François Hollande a affirmé que le leader d'En marche! s'était " émancipé " sans le trahir et l'a félicité pour sa victoire.

M. Ferrand n'a pas exclu un Premier ministre de droite.

Emmanuel Macron poursuit mardi ses consultations pour constituer son premier gouvernement, alors que les grandes manoeuvres se précisent à droite et à gauche pour préparer les législatives.

Il y a encore cinq ans, Emmanuel Macron était encore son secrétaire général adjoint à l'Élysée, depuis hier, dimanche 7 mai, il est son successeur.

Le député Christophe Castaner, son porte-parole, a indiqué vouloir éviter tout "frondeur" dans la future majorité présidentielle. D'après Kantar Sofres-Onepoint et Harris Interactive, En Marche est crédité de 24% à 26% des suffrages, devant Les Républicains (22%), le Front National (21 à 22%), La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon (13% à 15%) et le PS (entre 8 et 9%).

A droite, Les Républicains sont partagés. Le journal anticipe des législatives difficiles pour le nouveau président "d'ores et déjà privé d'un état de grâce".

Pour le Premier ministre Bernard Cazeneuve, qui doit conduire la bataille des législatives pour le PS, pas question de se draper dans une posture d'opposant face à M. Macron.

Au FN, après l'annonce de Marine Le Pen de vouloir "transformer" le parti dans un mouvement plus large, le numéro 2 Florian Philippot a jugé que "beaucoup sont demandeurs d'une structure encore plus rassembleuse, encore plus performante pour pouvoir accéder au pouvoir".

Recommande: