François Hollande a voté Macron dès le premier tour

14 Mai, 2017, 07:09 | Auteur: Sandy Vega
  • Hollande et Macron côte à côte sous l'Arc de Triomphe

Le président a confessé son "émotion" de présider à la dernière cérémonie du 8 mai, "et puis beaucoup d'émotion aussi, disons-le très franchement, très sincèrement, de donner à Emmanuel Macron la marche à suivre". Pour accroître ses chances de rassembler le plus largement, Emmanuel Macron a assoupli la règle qui imposait à un candidat investi par En Marche! de renoncer à son parti d'origine. Dans le détail, c'est dans deux départements du nord de la France (Pas-de-Calais et Aisne) que la candidate du FN a dépassé la barre symbolique des 50% lors du second tour de l'élection présidentielle: c'est donc là-bas qu'elle pourrait espérer faire les meilleures scores aux législatives. Le candidat a reconnu que sa victoire n'était pas "un blanc-seing". Selon une première projection d'Opinion Way pour Les Echos, réalisé avant le second tour de la présidentielle, En Marche obtiendrait ainsi entre 249 et 286 sièges (sur les 535 estimés), Les Républicains et l'UDI entre 200 et 210 députés, le PS entre 28 et 43 sièges, le FN entre 15 et 25 sièges, la France Insoumise entre 6 et 8 sièges.

Emmanuel Macron a obtenu la majorité dans la quasi-totalité des départements français, à l'exception de l'Aisne, et du Pas-de-Calais, fief de Marine Le Pen.

Le pourcentage des bulletins blancs, 8,51 %, et nuls 2,96 %, soit un total de 11,47 % des votants et plus de quatre millions d'électeurs, est le plus élevé enregistré lors des scrutins présidentiels depuis le début de la Ve République.

Concernant son sentiment lors de cette cérémonie, François Hollande a confié ressentir "de l'émotion". "Je lui adresse tous mes voeux de réussite. Plus que cela même: il faut aimer les Françaises et les Français tous, sans exception", a-t-il dit. François Baroin, qui mènera la campagne des législatives, a averti Bruno Le Maire qu'il affronterait un candidat LR dans sa circonscription s'il intègre le gouvernement.Au PS également, le parti se trouve à l'heure des choix: doit-il appartenir à la majorité d'Emmanuel Macron? Emmanuel Macron, lui, en obtient quelque 885.000 de plus que le 23 avril, où il était arrivé deuxième (20,72%).

Si Emmanuel Macron a besoin de " conseils", " il sera toujours le bienvenu et moi je serai toujours à côté de lui ", a affirmé le président sortant.

L'une des premières mesures annoncées par M. Macron est le dépôt d'une loi sur la "moralisation politique". M. Macron souhaite par ailleurs "dès l'été" réformer le droit du travail par ordonnances, malgré l'opposition à gauche.

Une élection où la encore, certains ne lui donnent que peu de chance de s'imposer. La seule exception à cette règle a eu lieu au moment des élections législatives de 1988 où François Mitterrand n'obtient qu'une majorité relative à l'Assemblée nationale.

"Il a été difficile de mobiliser les gens pour Emmanuel Macron, qui ne colle pas à la population du bassin minier", a commenté l'adversaire écologiste de M. Briois à Hénin, Marine Tondelier.

Recommande: