Le gouvernement de Bernard Cazeneuve annonce officiellement sa démission

13 Mai, 2017, 09:35 | Auteur: Lynn Cook

Dans le clan Macron, peut-être craint-on au pire une démonstration trop gênante de paternalisme - cf la main sur la nuque lors des cérémonies du 8- Mai - au moment où Hollande mettra les voiles. François Hollande a déposé une gerbe devant la stèle commémorative du Jardin du Luxembourg lors d'une commémoration de l'abolition de l'esclavage. Dans le détail, 5.200 euros de retraite d'ancien président lui sont reversés, auxquels s'ajoutent 6.200 euros de retraite d'ancien député, 3.500 euros pour son passage à la Cour des Comptes et enfin quelques centaines d'euros pour son mandat à la tête du département de Corrèze.

C'est la suite logique de l'élection dimanche dernier d'Emmanuel Macron, qui succédera officiellement dimanche à François Hollande à la présidence de la République et nommera son premier gouvernement dans les heures ou les jours suivants.

Le président de la République va bientôt devoir laisser la place à son successeur. Deux gardes du corps se relaieront aussi à ses côtés pour le protéger.

Jeudi, le chef de l'Etat enchaînera les réunions de travail pour boucler les derniers dossiers et préparer la transmission du pouvoir.

Emmanuel Macron sera ensuite attendu dans la salle des fêtes de l'Elysée où se déroulera la cérémonie d'investiture à proprement parler. Et le président sortant a dit dès le début de son discours qu'il était heureux de la présence de son successeur. Des dizaines de collégiens étaient là pour recevoir des trophées d'un concours pédagogique, ravis et surpris d'avoir pu parler aux deux numéros un français à la fois. Il a d'ailleurs tenu à préciser que ce fut "un moment très fraternel".

Le 10 mai est la dernière date figurant sur son agenda. A l'issue de ce rendez-vous, François Hollande a salué, un à un, chacun des 17 ministres et 20 secrétaires d'Etat, sur le perron de l'Elysée. Il avait pris ses fonctions de Premier ministre en décembre 2016, après la démission de Manuel Valls.

Avec cette rémunération globale de 15.114 euros nets, François Hollande toucherait plus que ce qu'il gagnait jusqu'alors: "autour de 14.000 euros (exactement 14.910 euros bruts, ndlr)", rappelle René Dosière, qu'il avait abaissée de 30% par rapport à celle de Nicolas Sarkozy (21.300 euros bruts) peu après son élection. Les membres du gouvernement ne semblent pas avoir d'autre alternative que d'assumer l'action du gouvernement.

Recommande: