Bais baissier en hebdo, la distribution dévisse — WallStreet

13 Mai, 2017, 09:11 | Auteur: Aubrey Nash

Vers 16H00 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average cédait 16,82 points à 20.902,60 points et le Nasdaq, à dominante technologique, prenait 3,25 points à 6.119,22 points.

Wall Street baissait un petit peu vendredi dans les premières minutes d'échanges, après la publication d'indicateurs mitigés sur l'inflation et la consommation américaines: le Dow Jones perdait 0,16 % et le Nasdaq 0,05 %. L'indice élargi S&P 500 reculait de 14,36 points, soit 0,60%, à 2385,27 points.

"Le marché est resté dans le rouge pendant l'essentiel de la séance, face à des statistiques économiques mitigées", a résumé David Levy, de Republic Wealth Advisors.

Les prix à la consommation sont repartis à la hausse en avril après avoir reculé en mars pour la première fois en un an, et, surtout, les ventes au détail, témoin de la consommation, ont accéléré le même mois à un rythme moins prononcé que prévu.

M. O'Hare s'exprimait toutefois avant l'annonce d'une amélioration inattendue du moral des ménages en mai mais cet indice, publié par l'Université du Michigan, n'a guère fait réagir non plus la Bourse.

Du point de vue des investisseurs, certains analystes avançaient que ce contexte politiquement troublé risquait de ralentir la mise en oeuvre d'une réforme fiscale très attendue à Wall Street.

Wall Street connait pour le moment une semaine très calme et reste proche de records, au terme d'une période globalement très encourageante de résultats trimestriels d'entreprises. Vendredi, ils perdaient encore 2,18% à 23,82 dollars. Les opérateurs Sprint et T-Mobile, respectivement détenus par le japonais SoftBank et l?allemand Deutsche Telekom mais indépendamment cotés à New York, prenaient respectivement 1,08% à 7,96 dollars et 0,35% à 66,04 dollars sur fond de rumeurs de presse quant à une fusion qui donnerait naissance au troisième acteur du secteur aux Etats-Unis. - Sprint monte - Ainsi, la chaîne J.C. Penney chutait de 9,74% à 4,78 dollars après avoir creusé sa perte nette au dernier trimestre sous le coup, notamment, d'une baisse de son chiffre d'affaires.

Au sein des autres valeurs, le voyagiste en ligne Expedia a reculé de 0,04% à 139,81 dollars après le rachat du britannique SilverRail, spécialiste des réservations de billets de train.

Membre du Dow Jones, l'assureur AIG gagnait 1,68% à 62,40 dollars, le Wall Street Journal affirmant que le groupe va nommer à sa tête Brian Duperreault, un ancien de son équipe dirigeante. Le constructeur automobile Fiat Chrysler, qui va rappeler plus de 1,2 million de pick-ups en Amérique du Nord afin de rectifier un problème pouvant affecter le fonctionnement des airbags et des ceintures, n'en souffrait pas et prenait 0,97% à 10,98 dollars.

Le marché obligataire avançait nettement, le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissant à 2,323% contre 2,391% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,986% contre 3,030%. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recommande: