Au Caire, François réconforte les coptes et plaide pour la paix

30 Avril, 2017, 14:11 | Auteur: Lynn Cook

Ce matin, il a célébré dans un stade une grande messe devant 15.000 fidèles.

Le pape François a dit mardi espérer que son déplacement en Egypte serait à ce titre "une consolation et un encouragement pour tous les chrétiens au Proche-Orient".

Souriant, il est descendu du véhicule pour saluer un petit groupe d'enfants habillés de tenues dorées inspirées de l'Égypte ancienne.

Dans les tribunes, la foule de fidèles portant des casquettes blanches, agitaient des drapeaux aux couleurs jaunes et blanches du Vatican. Car le seul fanatisme que les croyants peuvent montrer est celui de la charité! Je sais que l'un représente la droite forte, mais l'autre, je ne sais pas d'où il vient, alors je ne peux pas donner d'avis', a-t-il dit, en riant, sans citer les noms des deux candidats.

Les abords de la Nonciature apostolique, où le pape doit séjourner, étaient fermés à la circulation vendredi. Le stade choisi pour la messe, en dehors de la ville, est facile à sécuriser.

Dès les premières heures de la matinée, les fidèles à bord d'une noria de bus ont passé plusieurs barrages de police pour arriver au stade de l'armée de l'air survolé par un hélicoptère.

Des soeurs vêtues en gris et beige, des scouts couverts de badges, des familles, des hommes en costumes, des jeunes en jeans, des prêtres orthodoxes et catholiques, des personnes âgés marchant avec des cannes, ont assisté à la messe.

Nabil Choukri, qui travaille à la foire du Caire, suit le livret de la cérémonie en arabe tout en tenant un petit drapeau jaune et blanc du Vatican. "Nous n'avons pas peur d'aller à l'église en Egypte".

Le président Sissi se présente, depuis l'éviction des Frères musulmans du pouvoir en juillet 2013, comme le rempart face au terrorisme, justifiant ainsi la répression menée contre toute forme d'opposition.

Le chef spirituel de près de 1,3 milliard de catholiques dans le monde aura enfin vendredi une rencontre privée avec le pape copte orthodoxe d'Égypte Tawadros II. Ils étaient encore majoritaires en Egypte au 12ème siècle, rappelle le père Samir Khalil, spécialiste d'études islamo-chrétiennes auprès de l'Institut pontifical oriental de Rome.

'Je pense aussi aux victimes des attaques sur les églises coptes, en décembre dernier et plus récemment à Alexandrie et à Tanta'.

Dans son discours, François a expliqué que le "développement et la prospérité" nécessitent "du travail sérieux" et, "surtout, le respect inconditionnel des droits inaliénables de l'Homme, tels que l'égalité entre tous les citoyens, la liberté religieuse et d'expression, sans aucune distinction".

Beaucoup de chrétiens d'Egypte s'estiment tenus à l'écart des postes clefs du pays, tandis que leur appartenance religieuse est inscrite sur leurs papiers d'identité.

Recommande: