Kim Jong-Un annonce vouloir détruire les Etats-Unis — Corée du Nord

29 Avril, 2017, 20:31 | Auteur: Lynn Cook

Au milieu de l'après-midi cependant, aucun événement de ce type - qui se produisent en général dans la matinée, n'avait été décelé. Deux semaines après que Washington en ait donné l'ordre, un porte-avions de l'US Navy devrait arriver près des côtes de la péninsule coréenne d'ici quelques jours.

Le président chinois a rappelé qu'il avait conclu un consensus important avec M. Trump lors de leur rencontre à Mar-a-Lago, en Floride, au début du mois, et qu'ils avaient entretenu une très bonne communication ces derniers temps, ce qui a été perçu de manière positive par les peuples chinois et américain ainsi que le reste de la communauté internationale. Par ailleurs, les deux alliés entameront aussi mardi des exercices navals conjoints en mer Jaune. Selon le site internet des Forces sous-marines du Pacifique de la marine américaine, l'USS Michigan est équipé de plus de 150 missiles de croisière Tomahawk.

Chaque jour laisse entrevoir une manifestation de la force de frappe nord-coréenne.

Mais "l'armada très puissante" bruyamment vantée par le président Trump est alors partie dans l'autre sens, faisant route vers l'Australie, au sud-est de Singapour, pour mener des exercices avec la marine australienne. De quoi donner un peu d'air aux tensions entre Pyongyang et Washington. - 'Punition brutale' - Celle-ci provoquerait une "punition des plus brutales (.) dans le ciel, sur la terre comme en mer, venant des profondeurs de l'eau, sans avertissement préalable".

Au terme d'un compromis avec la Russie, le Conseil a adopté, jeudi, une résolution condamnant le dernier tir de missile nord-coréen. Le chef de la Maison Blanche a jugé lundi que le Conseil de sécurité de l'ONU devait "être prêt" à imposer de nouvelles sanctions à Pyongyang.

Face à ces menaces d'action, Pyongyang s'est engagé à " répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire ". Le dossier nord-coréen constitue un problème essentiel de la sécurité, mais également des relations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. 'Je sais qu'il voudrait pouvoir faire quelque chose, peut-être qu'il ne sera pas en mesure de le faire', a-t-il poursuivi. "Ils prônent explicitement la pression à notre encontre, ce qui est aussi dangereux que d'allumer la mèche d'une guerre tous azimuts", a-t-il dit, selon l'agence nord-coréenne KCNA.

"Les Chinois nous ont dit avoir prévenu le régime (nord-coréen) qu'en cas de nouvel essai nucléaire, la Chine prendrait elle-même des sanctions", a confié le ministre américain.

Recommande: