Marion Maréchal-Le Pen trouve que sa tante "exagère" — "Inexpérimentée"

04 Avril, 2017, 04:41 | Auteur: Sandy Vega
  • L'Elysée répond à Cyril Hanouna

L'histoire de famille des Le Pen en politique ne se prolongera pas au gouvernement en cas d'élection de Marine Le Pen à la présidence de la République.

Devenue N°1 du Front national (FN) un peu comme on hérite d'un bien familial (son père, Jean-Marie Le Pen, est le fondateur du Front National), Marine Le Pen, aujourd'hui candidate en pole position dans les sondages sur le premier tour, a profité de l'ambiance de la campagne électorale et des questions de journalistes qui vont avec pour écharper sa nièce Marion Maréchal Le Pen, député FN dans le Vaucluse. "Le simple fait qu'elle soit ma nièce poserait un problème". Elle est députée. Voilà.

"Je ne lui dois rien et elle est assez raide".

Le meeting de Marion Maréchal-Le Pen a débuté à 20 heures.

Ces propos n'ont pas manqué de faire bondir la principale intéressée.

Dans la foulée, Marion Maréchal-Le Pen a annulé deux émissions de radio cette semaine pour ne pas se retrouver à commenter les déclarations de la candidate. Si, en public, la députée du Vaucluse a gardé le sourire, en privé, elle fulmine. "Je ne sis pas traumatisée de ne pas avoir un poste que je n'ai pas réclamé. J'avais dit à plusieurs reprises que je ne cherchais pas un poste de ministre".

Mais selon le "JDD" cité par BFM TV, c'est le terme "inexpérimentée" qui a profondément vexé Maréchal-Le Pen, elle qui est députée depuis juin 2012 et conseillère régionale de PACA depuis décembre 2015. La première considère que, si elle accédait à l'Elysée le 7 mai, la seconde ne serait pas appelée à devenir ministre en raison de son "inexpérience". "C'est dégueulasse, je fais le job", a-t-elle tempêté en coulisses.

Recommande: